BOULOT BEAU

L’soir à la télé

A l’heure d’grande écoute

L’torchon imagé

Le cerveau envoute

Puis l’vend en quartiers

Aux dorés sur tranches

D’la publicité

Z’ont les coudées franches

 

Le fin du fin c’est travail beau

Avec le Dermef

Trop gentil et attrape nigaud

Avec le Dermef

Financées par l’Etat les caisses

De ce cher Dermef

Le citron toujours on le presse

Merci M’sieur Dermef

 

L’étau de l’Etat

Serre toujours plus fort

Grâce à cette boîte à

Images de Pandore

J’veux voir qu’une seule tête

Pas d’contestation

Encore moins d’fortes têtes

Protégeons l’pognon

 

Un soir c’fut si chouette

Que sur sa télé

Un chanteur poète

N’eut plus qu’à pisser

Bravo Béranger

Ils sont les plus forts

Mais tu as montré

Que tous ils sont morts

 

Infos calibrées

Bien des émissions

Sont là pour flinguer

L’idée d’une question

Bourrage presque parfait

Des cerveaux dispos

Pub et divers faits

Arrosés d’mélos

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.