gaspadyin
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 août 2011

" Avec Maastricht on rira beaucoup plus!"

gaspadyin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

citation de B. Kouchner, à Tours, le sept 92.

On pourrait diffuser quelques dizaines de citations du même tonneau, et être accusé de donner dans la facilité, et de ne voir que le mauvais côté des choses.

Personnellement je suis tout à fait d'accord pour contempler d'un oeil appréciateur le bon côté. Mais où est-il?

J'ai décidé d'écrire ces quelques lignes parce que je pense qu'il est vraiment urgent de nous euro-libérer. Avec méthode.

Je ne veux inciter personne à voter en faveur de X ou Y ( moi-même je ne suis pas sûr de savoir à qui je donnerai ma voix, et il peut se passer beaucoup de choses surprenantes jusqu'à l'élection présidentielle), mais je veux inciter à se révolter contre ce système eurokratik qui est une véritable catastrophe, une malédiction pour les populations et un super mensonge de politicards.

Alors je vais essayer de faire le plus court possible, sans reprendre des paragraphes entiers ni les paraphraser.

J. Delors, entre autres personnalités politiques, avait un idéal officiel et exprimé: faire une belle Europe, unie, paisible et prospère. ( il avait promis 6 millions d'emplois gràce à l'€)

____________________________________________________________________________________________________

1- Afin de soutenir le traité de Maastricht il a fait de nombreuses déclarations, dont celle-ci, à Quimper, le 29 août 92:

" ( " les partisans du non") sont des apprentis sorciers. (...) Moi je leur ferai un seul conseil: Messieurs, ou vous changez d'attitude, ou vous abandonnez la politique. Il n'y-a pas de place pour un tel discours, de tels comportements, dans une vraie démocratie qui respecte l'intelligence et le bon sens des citoyens."

Actuellement nous devons vivre sur la planète des singes.

________________________________________________________________________________________________________

2- Il voulait d'après ce que j'ai lu et entendu qu'il-y-ait un volet social. Mais ;...

3- Nous avons eu l'article 56, résumé par sa majesté Barroso: " Toute restriction à la circulation des capitaux et aux paiements, soit entre les états membres de l'UE, soit entre eux et les états tiers, est interdite."

Ca me fait penser à un dessin de Reiser à propos des rats. Ils brandissaient une banderolle " BIENVENUE" chaque fois qu'un camion de détritus arrivait sur le lieu de la décharge.

Les fricnanciers ont dû sabler le champ!

________________________________________________________________________________________________________

4- Pourtant nous ne devions pas nous inquiéter, car les évènements s'enchaineraient de façon cohérente et harmonieuse, pour le grand bien des populations. Ainsi nous dirent-ils.....

$ E. Badinter, en sept 92: " Le traité de Maastricht fait la quasi-unanimité de l'ensemble de la classe politique. Les hommes politiques que nous avons élus sont tout de même mieux avertis que le commun des mortels."

La deuxième phrase ne me choque pas car elle est assez souvent vraie. MAIS ce n'est pas parce qu'ils sont mieux avertis qu'ils sont plus honnêtes et intelligents.

$$ M. Aubry, à Béthune le 12 sept 92: " l'Europe ce sera plus d'emplois, plus de protection sociale et moins d'exclusions."

Honnête la dame! elle avait quand même prévu les exclusions.

$$$ J. Dray, à l'assemblée nationale le 6 mai 92: " Oui pour aller de l'avant dans les conquêtes sociales, il n'est d'autre avenir que la Constitution de l'Europe!"

Nous vivons en ce moment même l'avenir: la planète des singes.

$$$$ M. Sapin,( Le Monde le 6 mai 92): " Maastricht apporte aux dernières années de ce siècle une touche d'humanisme et de Lumière qui contraste avec ....( blablabla)"

Je crois que beaucoup de gens n'ont pas payé leur facture d'électricité parce que la lumière me semble trouble et sombre.

_________________________________________________________________________________________________________

5- Les choses progressèrent, les petits cochons construisaient leurs maisons, et le loup rôdait en chipant de temps en temps des matériaux qu'il allait planquer dans ses tanières suisse et luxembourgeoise. Les gardiens du zoo déjeunaient tranquillement.

______________________________________________________________________________________________________

6- Bon, plus court! La Constitution!

J. Delors tenait à son idée de volet social ( plusieurs années ont passé!) , et a demandé une révision de cette constitution pour " y inclure les préoccupations sociales sous forme d'objectifs chiffrés".

Il n'a pas été entendu.

Ce qui ne l'a pas empêché de militer en faveur du OUI.

Un médecin sait que la potion Schmoulblouk va provoquer un tort irrémédiable à son patient, mais il le lui administre quand même, en le faisant harceler par tous les Diafoirus qui pensent comme lui.

______________________________________________________________________________________________________

7- Entre temps notre avenir sur la planète des singes se déroule quotidiennement sous la bienveillante protection de l'Europe et la direction avisée et humaine de MM. les Commissaires.

Qu'est-ce-cons est bien!

_____________________________________________________________________________________________________________

Et pourtant .... Le 18 août dernier ce grand-père de l'Europe a déclaré: " l'€ est au bord du gouffre" et il exprimait ses craintes d'un éclatement de la zone €.

Sans oublier, habilement, de faire comprendre que ce n'était pas du tout ce qu'il voulait.

Il parait que l'on n'est jamais aussi bien trahi que par les siens.

Et, " les siens", ils les connaissaient, le Jacquouille!

Il fréquentait leurs marigots depuis longtemps. Il savait aussi que des élections avaient lieu de temps en temps dans les différents pays d'Europe, dont la France, et que le personnel politik changeait souvent à ces occasions.

Et, selon les dires de Mme. Badinter, les hommes politiques sont mieux avisés que le vulgus pec(c)um.

Donc le sieur Delors et tous les grands humanistes de gauche qui oeuvraient avec lui et autour de lui ( en le gênant parfois -- chercher sur le net l'accrochage entre lui et JL Mélenchon lors d'un conseil des ministres) ne pouvaient pas ignorer:

-- que d'autres ne seraient pas forcément en phase avec leurs idées

-- qu'ils arriveraient tôt ou tard au pouvoir

-- que le traité et la constitution étaient incomplets, puisqu'il manquait toujours ce fameux " volet social".

On y trouve bien un petit blabla concernant les droits des gens et le respect qui leur est dû, mais ça, c'est comme le signe de croix: un geste, une parole qu'on fait machinalement. Et puis ça ne mange pas de pain, et ça fait humaniste. Chic dans un recueil de mesures technocratiques.

-- que des rapaces comme Tapie et les Bilderberg étaient totalement favorables à ce projet; donc il-y-avait des raisons sérieuses de s'interroger

-------------------------------------------------------------------------- ---------------------------------------------------------------------

Et c'est ainsi, en dépit du bon sens et de l'humanisme, en insultant l'intelligence et les libertés des citoyens, que tout le système a été adopté et imposé.

Hier un certain Melchior m'a écrit pour me faire la leçon: il parait que je confonds le néo-libéralisme et la construction européenne; le premier étant survenu sans y être invité en gâchant tout.

Ca c'est la théorie. Du blabla, pour intellos ou pour n'importe qui lors d'une soirée entre potes. Il-y-en a même qui théorisent sur le foot et les footeux! Alors le néo-lib et l'Europe, c'est pas étonnant.

Ce qui compte c'est la réalité. Et le réel prouve qu'il n'y-a plus de différenciation entre la "théorie des fricnanciers" et l' UE. Tout est mêlé.

On y trouve même les parasites surpayés ( par ex, l'an dernier le sieur Barroso s'est fait rembourser plus de 750 000 € de frais! sans justificatif-- Thank you!) particulièement efficaces et utiles ( trichet, rumpelstielchen, la baronne, etc....), ainsi que des territoires à l'abri des inquisitions fiscales trop pertinentes.

Comme dans les/ DES entreprises internationales où certains cadres ne sont pas utiles mais font acte de présence en empochant beaucoup beaucoup beaucoup de pognon, et vivent dans des bureaux inaccessibles.

_________________________________________________________________________________________________________

Et cette confusion, cet amalgame est dû à l'irresponsabilité, à l'idiotie, à la mauvaise foi aux mensonges, aux manipulations de tous les euro-béats et bénis oui-oui et eurokraturistes qui ont mené cet ex-idéal à son aboutissement abominable actuel.

Et c'est pourquoi, Mesdames, Messieurs, Mesdemoiselles, Mesdemoiseaux, je ne ressens pas la moindre gêne à répéter: euroPOURRITURE.

__________________________________________________________________________________________________________

1- article de L. Pinsolle sur Marianne 2, le 15 déc 2010

2- le site Nouvelle Gauche: " une autre Europe"

3- le site Presse Fédéraliste: n° 148 de juin 2010

4- le site Sauvons l'Europe: " Delors: une sonnette d'alarme pour l'union monétaire"; 26 février 2010

5- le site des Libéraux de l'Aleps: " Un dégat collatéral, l'€" de J. Garello

6- le site Réflexions pour la défense du socialisme: " Au profit de qui ou de quelle voie veut-on la disparition du PS ?" ( n) 149, avril 2007), une lettre de militante à lire

7- l'essai: Constitution européenne: les droits de l'homme en danger, de P. Lusseau ( av 2005)

8- le site (fermé) du Front Social : Critique de l'€ comme politique impérialiste

9- le site: LES DESSOUS DE BRUXELLES: " J. Delors, l'homme des firmes.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mes salutations à la planète.

.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viols, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Journal
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Le stade grotesque (la langue du néolibéralisme)
[Rediffusion] Récemment, je suis tombée sur une citation de la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher... Il y a beaucoup de façons de caractériser le capitalisme actuel. À toutes définitions politiques et économiques, je propose d'ajouter la notion de grotesque.
par leslie kaplan
Billet de blog
Villages morts, villes vivantes
Nouvelle édition de « Printemps silencieux » (Wildproject). La biologiste américaine Rachel Carson avait raison bien avant tout le monde. Dans de nombreux villages de France, les oiseaux sont morts. Carson nous dessille les yeux au moment où une nouvelle équipe ministérielle veut accélérer la transition écologique. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Rapport Meadows 11 : est-il encore temps ?
Est-il encore temps, ou a-t-on déjà dépassé les limites ? C'est la question qui s'impose à la suite des lourds bilans dressés dans les précédents épisodes. Écoutons ce qu'a à nous dire sur le sujet le spécialiste en sciences et génie de l'environnement Aurélien Boutaud,
par Pierre Sassier
Billet de blog
Greenwashing et politique : le bilan environnemental d'Emmanuel Macron
[Rediffusion] Talonné dans les sondages par Marine Le Pen, le président-candidat Macron a multiplié dans l'entre-deux-tours des appels du pied à l’électorat de gauche. En particulier, il tente de mettre en avant son bilan en matière d’environnement. Or, il a peu de chances de convaincre : ses actions en la matière peuvent en effet se résumer à un greenwashing assumé.
par collectif Chronik