François de Rugy

... et la petite caste médiatique

yves thréard ORLM 10 juillet 2019 © bartlebus

Yves Thréard ou "la dictature de la transparence"...

Yves Thréard est directeur adjoint au Figaro.

Il avait demandé la dissolution du Syndicat de la Magistrature, au motif qu'il figurait sur le "Mur des Cons".

Et la cerise sur le gâteau :

Il se déclarait, en novembre 2012, contre la repentance coloniale : « Comme tous les ans à la Toussaint, date qui marque le début en 1954 de la guerre d’indépendance, des officiels algériens ont exigé que la France fasse repentance pour la période coloniale. Et, comme tous les ans, des voix ici se sont élevées contre cette mise en demeure. C’est cette fois le sénateur UMP Gérard Longuet qui a répondu le premier par un bras d’honneur, en direct sur la chaîne Public Sénat. Geste filmé alors que défilait, sur l’écran, le générique de fin de l’émission. On peut contester la forme. Mais, sur le fond, on ne peut que donner raison à l’ancien ministre de la Défense. Il y en a assez de cette mode de la repentance, de cette haine de soi, née dans les années 1990 et encouragée par Jacques Chirac. Cette tendance nationale à l’autoflagellation a conduit le parlement français à s’ériger en tribunal de l’histoire, et nos responsables politiques, de droite comme de gauche, en redresseurs de torts du passé. »

Xavier Couture ORLM 10 juillet 2019 © bartlebus

Xavier Couture : "les journalistes de Médiapart auraient du vivre en 40, ils auraient fait fortune" ...

Lien Wikipédia

olivier ravanello ORLM © bartlebus

Et le gagnant est ... Olivier Ravanello  (TF1, LCI, Europe 1, et désormais I télé)

La "faute politique, c'est de s’être laissé photographier..."

Moralité : ... ben y'en a pas...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.