Immense déception pour les milliers de personnes qui se mobilisent depuis des mois contre le CETA, ce traité de libre échange ultra-libéral entre le Canada et l’Europe. Ce mercredi 15 février, les députés du Parlement européen ont approuvé par leur vote le texte contesté, et ce malgré une intense contestation citoyenne et la présence très active de 600 militants venus de toute l’Europe. (Retrouvez toutes les photos de la mobilisation dans le storify dédié.)

Les eurodéputés ont refusé d’écouter la parole du peuple et de prendre en compte la pétition signée par 3,5 millions de personnes. En octobre dernier, les commissions économie politique et écologie de Nuit Debout avaient déjà réussi à réunir les signatures d’une centaine de personnalités publiques contre ce texte. Ils ont poursuivi leur travail d’interpellation avec l’opération #Nocetachallenge. L’objectif : tourner une courte vidéo exposant les nombreuses raisons de s’opposer au CETA. Il s’agissait de rendre visible ce traité compliqué, et surtout de mieux faire comprendre les conséquences désastreuses sur l’agriculture, l’emploi, les services publics, l’environnement notamment.

Le premier teasing a été visionnée près de 120 000 fois. En un mois seulement, ses membres ont convaincu des dizaines de citoyens et de personnalités politiques d’expliquer en images leur engagement. Au total, 80 vidéos ont été produites dont une chanson anti-ceta reprenant une chanson de Téléphone :

https://youtu.be/RzAQxxTEpgs

Treize politiques français et 16 européens ont également relevé le challenge. Ces femmes et ces hommes ont ainsi assumé publiquement leur opposition au CETA et ont incité leur collègues députés à suivre le même chemin. L’opération a donc été un succès; vous pouvez retrouver l’ensemble des vidéos sur la chaîne Youtube du #nocetachallenge, ou consulter en détail à la fin de cetarticle la liste des personnalités.

L’équipe du#nocetachallenge ne compte pas en rester là. Elle va à présent examiner le vote de chaque parlementaire européen afin de dénoncer les discours contradictoires et ambivalents de certains envers le CETA. Vous pourrez suivre leurs interpellations sur leur compte Twitter. « Nous ne lâcherons rien, et ceux qui ont voté doivent savoir qu’il n’y aura ni oubli ni pardon », explique un membre de la commission.

Car la bataille est loin d’être terminée : en effet, les 38 parlement nationaux doivent désormais s’exprimer sur le texte. Toutefois, comme l’explique Le Monde, l’Union européenne a la possibilité d’appliquer immédiatement les dispositions du CETA qui relèvent de sa compétence. Soit 95% de l’accord.

Selon nos informations, certains députés français pourraient faire un recours auprès du conseil constitutionnel, le CETA n’étant pas compatible avec la constitution française, comme l’explique l’analyse de plusieurs juristes.

Les opposants comptent également redoubler d’efforts pour éviter l’aggravation de la crise agricole, des problèmes de santé publique, et la destruction de la planète, et resteront mobilisés pour la dernière étape de ratification, ô combien périlleuse pour ses défendeurs : le vote des parlements nationaux.

 

Voici en détail les liens vers les vidéos des personnalités qui ont relevé le #Nocetachallenge.

Personnalités françaises (13)

Personnalités européennes (15)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires