Gazette Debout
L'auto-média indépendant né de Nuit Debout.
Abonné·e de Mediapart

45 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 mars 2017

Nuit Debout un an après : le programme des festivités

Un an après Nuit Debout, venez découvrir ce que les Nuitdeboutistes sont devenus ! Voici le programme des évènements du weekend d'anniversaire.

Gazette Debout
L'auto-média indépendant né de Nuit Debout.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il y a un an, nous occupions les places pour dire « non » à la Loi Travail et à « son monde ». Des milliers de personnes ont pris la parole, réfléchi, lutté et rêvé à un monde meilleur. Un an après, Nuit Debout a-t-elle disparu ? Ses participant·es ont-il-elles tranquillement repris leur vie d’avant ? Enterré leurs espoirs de construire une nouvelle société ? La réponse est non. Et au risque de chagriner les plus grincheux, Nuit Debout est plus vivante que jamais. Le mouvement a servi de réceptacle à toutes les luttes sociales, politiques, écologiques de notre époque. Il a irrigué les esprits bien au-delà de la place de la République et les réseaux tissés durant ces longues soirées sont encore actifs. Pour son premier anniversaire, Nuit Debout vous invite sur la place de la République et à Stalingrad afin de retrouver les collectifs nés du mouvement et de rencontrer d’autres associations dans lesquelles les Nuitdeboutistes se sont engagés. Alors si vous avez besoin d’un bol d’air entre deux affaires de corruption, les débats présidentiels qui tournent en rond, ou la « enième » prolongation de l’état d’urgence, soyez nombreux et nombreuses à venir à Stalingrad, sur la place de la République et sur toutes les places de France.

Programme

Vendredi 31 mars – Place de la République

15h : Frédéric vient à Debout Education Populaire parler du projet d’université populaire, de Nietzsche et Spinoza

15h30-18h : témoignages de collectifs Nuit debout de toute la France avec Debout Education Populaire

16h -18h : Théâtre tribune : scène ouverte multi-discipline artistique

18h : Assemblée ouverte : Nuit Debout, un an après, où en sommes-nous ? 

20h : Soirée débats et concert autour de l’expérience du village « autogéré » de Saillans

Samedi 32 mars / 1er avril – Jardin des Tuileries / Place de Stalingrad

11h : Jardin des Tuileries : « Commençons la démocratie«  : publication des Propositions du 32 Mars, résultats d’un an de collectes et de mises en forme de propositions populaires sur la démocratie et de la pétition « Commençons la démocratie » – organisons depuis la base, un débat public sur la démocratie

15h : Place Stalingrad : Rencontres Inter Nuit Debout

15h – 18h : Atelier sociocratie : Une gouvernance qui permet de fonctionner selon un mode auto-organisé et une prise de décision distribuée

19h : Multiplex audio avec des Nuit Debout de toute la France

21h : Projection du film « Les coups de leurs privilèges » https://lescoupsdeleursprivileges.com/

22h : Concert jam session avec Dublixx FlowAir Hip https://soundcloud.com/dublixxflowairship 

Dimanche 33 mars / 2 avril – Place de la République

12h : Cantine Debout

14h : Un an après la naissance de Nuit Debout, venez découvrir les initiatives concrètes nées du mouvement. Pour vous guider dans ce village des luttes, un Accueil Debout est prévu. 

Ont également annoncé leur présence : Archi Debout, Alternatiba, Art Debout, Journée de la Transition Citoyenne, Makers Debout, Commission action travail social, Asso Les Périphériques, Asso « pour une constituante », ATTAC, Touche pas à ma ZEP, L’association Mainstenant, collectif Hubble « écosystème distribué », la Brèche TV, Les Jours HeureuxCollectif pour le boycott des présidentielles. 

16h : Radio Parleur lance son émission en direct à écouter sur son site. Actions, initiatives, associations, médias, militants…Tout·te·s ont participé à Nuit Debout à Paris ou ailleurs, tou·te·s s’activent aujourd’hui au coeur de la société civile. Plusieurs invité·e·s viendront raconter leur expérience au micro. Manuel Cervera Marzal Philosophe, enseignant à l’EHESS qui a rédigé un anti-bilan de Nuit Debout. Mariana Otero, documentariste autrice entre autre « A ciel ouvert » ou « Histoire d’un secret » qui prépare un documentaire sur Nuit Debout. Francis Azevedo, photographe, auteur du livre-portofolio « lumières d’une longue nuit de mars ». Hécate Vergopoulos, Ugo Moret, Joëlle Le Marec, chercheur·se·s en science de la communication au CELSA et co-auteur·trice·s de « Nuit Debout et Maintenant« . La commission Debout éducation populaire viendra y parler de son activité ininterrompue depuis le début de à 16h30. 

17h : Rendez-vous des printemps 2017 : invitation à une convergence des collectifs en lutte

18h : Chorale Debout

18h30 : La documentariste Mariana Otero fera une projection d’extraits de son documentaire « l’Assemblée«  et viendra présenter son travail

19h : Dixième concert de l’Orchestre Debout 

21h : Projection du film « L’An 01« , qui raconte un abandon utopique, consensuel et festif de l’économie de marché et du productivisme. 

On vous attend nombreux.ses ! 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
En Colombie, Francia Márquez, première afro-descendante à la vice-présidence, suscite l’espoir
Francia Márquez entre en fonctions aux côtés du nouveau président Gustavo Petro dimanche 7 août. Cette femme noire et activiste écoféministe a promis d’« éradiquer le patriarcat » en Colombie et de lutter contre les discriminations, mais les écueils seront nombreux.
par Sophie Boutboul
Journal
Au Pérou, l’union du président de gauche et de la droite déclenche une déferlante conservatrice
Sur fond de crise politique profonde, les femmes, les enfants et les personnes LGBT du Pérou voient leurs droits reculer, sacrifiés sur l’autel des alliances nécessaires à l’entretien d’un semblant de stabilité institutionnelle. Les féministes sont vent debout.
par Sarah Benichou
Journal — International
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Au moins trente-et-un morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figurent une enfant de 5 ans et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. L’armée israélienne parle d’une « attaque préventive ».
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)

La sélection du Club

Billet de blog
Réponse au billet de Pierre Daum sur l’exposition Abd el-Kader au Mucem à Marseille
Au Mucem jusqu’au 22 août une exposition porte sur l’émir Abd el-Kader. Le journaliste Pierre Daum lui a reproché sur son blog personnel hébergé par Mediapart de donner « une vision coloniale de l’Émir ». Un membre du Mrap qui milite pour la création d'un Musée national du colonialisme lui répond. Une exposition itinérante diffusée par le site histoirecoloniale.net et l’association Ancrages complète et prolonge celle du Mucem.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Michael Rakowitz, le musée comme lieu de réparation
À Metz, Michael Rakowitz interroge le rôle du musée afin de mettre en place des dynamiques de réparation et de responsabilisation face aux pillages et destructions. Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste irako-américain présente un ensemble de pièces issues de la série « The invisible enemy should not exist » commencée en 2007, l’œuvre d’une vie.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Deux expos qui refusent d'explorer les réels possibles d'une histoire judéo-arabe
[REDIFFUSION] De l’automne 2021 à l’été 2022, deux expositions se sont succédées : « Juifs d’Orient » à l’Institut du Monde Arabe et « Juifs et Musulmans – de la France coloniale à nos jours » au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Alors que la deuxième est sur le point de se terminer, prenons le temps de revenir sur ces deux propositions nous ont particulièrement mises mal à l'aise.
par Judith Abensour et Sadia Agsous
Billet de blog
A la beauté ou la cupidité des profiteurs de crise
Alors que le débat sur l'inflation et les profiteurs de la crise fait rage et que nous assistons au grand retour de l'orthodoxie monétaire néolibérale, qui en appelle plus que jamais à la rigueur salariale et budgétaire, relire les tableaux d'Otto Dix dans le contexte de l'Allemagne années 20 invite à certains rapprochements idéologiques entre la période de Weimar et la crise en Europe aujourd'hui.
par jean noviel