Séisme à l'heure du Weibo

La gestion des catastrophes naturelles en Chine a bien du prendre en compte l'impact du Weibo, le "Twitter" chinois.Il est maintenant très difficile, sinon impossible, pour les autorités chinoise de cacher ou de maquiller ce qui se passe sur le terrain. Depuis hier, 20 avril, ont été généré 67 millions de "tweets" Weibo.

De plus, le messagerie chinois est bien plus parlant que Twitter car, à la différence langues européennes, 140 caractères peuvent représenter quasiment autant de mots

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.