Abandon du projet initial de Sivens : ENFIN !

L’abandon du projet initial annoncé aujourd’hui par Madame la Ministre de l’Ecologie et la validation des deux options proposées par les experts représentent une avancée dans le processus de concertation mis en place depuis novembre 2014. Si nous en sommes là aujourd’hui c’est bien grâce à la mobilisation des associations environnementales, des citoyens, d’éluEs et à l’occupation du site. Nous regrettons encore une fois qu’il ait fallu la mort d’un homme pour que le chantier s’arrête enfin. 

Les provocations répétées de certain-es membres de la FNSEA et de certains éluEs ne font qu’attiser les tensions et retarder la mise en œuvre de réelles alternatives au projet initial de Sivens. Il est maintenant nécessaire de réfléchir sur des solutions à court terme – mêmes provisoires – afin de répondre aux besoin en eau de la vallée.

Tous les parties-prenantes, agriculteurs, défenseurs de l’environnement et élu-es doivent prendre le temps de poursuivre leurs discussions dans un contexte apaisé pour enfin trouver une solution de compromis et construire un projet de territoire cohérent – avec ou sans construction de réserves supplémentaires.

Ainsi, les écologistes continueront de soutenir le projet le moins impactant pour notre environnement. Mais au-delà, avec 20 autres barrages en prévision, c’est une réflexion sur la ressource en eau – et ce, sur tout le bassin Adour-Garonne – qui doit être mise en œuvre. C’est ce que les élu-es régionaux EELV s’attacheront à défendre au sein du Conseil Régional suite à la création d’une commission qui doit donner son avis sur le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux qui commencera ses travaux dès la semaine prochaine.

Guillaume CROS
Président du Groupe EELV au Conseil Régional Midi-Pyrénées

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.