Réfléchissez Camarades !

Appel d’un camarade à ouvrir les yeux sur toutes les dérives du gouvernement et tous ses coups bas de Macron contre le peuple. De l’usage perverti de la démocratie au profit d’une oligarchie insatiable et rapace.

REFLECHISSEZ CAMARADES !

 

Moi, je voudrais que nous nous souvenions de tous ces gens qui, à un titre ou à un autre nous ont pressé.e.s à voter Macron en 2017 pour (disaient-ils) faire barrage au front national ! Sans doute séduits par ce jeune technocrate - amoureux de sa prof de français – VU à la télé ! - ils nous disaient tous qu’il y aurait un troisième tour social et nous berçaient de cette illusion !

 Le 3eme tour social, on l’a vu ! Mais on a vu aussi combien leur Macron avait réussi à casser, en à peine 3 ans, tout ce qui cimente cette société : tous les services publics, l’école, les universités, la sécurité sociale, l’hôpital, la retraite, l’assurance chômage, les syndicats, la SNCF, EDF, les collectivités locales, la culture….

Le programme de l’extrême droite, on l’a eu avec 5 ans d’avance, et on a eu l’ultralibéralisme en prime, cette forme démoniaque du capitalisme, servie par des ministres serviles, méprisants, arrogants, des députés fantoches et des fonds de pension…

 Avec sa gueule de premier de la classe, Macron a permis aux détenteurs du pognon de s’enrichir comme jamais sur le dos d’une population qui n’en peut plus, sur le dos des institutions qu’il maltraite sur le dos de la démocratie qu’il enterre, au nom du seul profit !

Benoitement, on aurait pu penser que ce travail de destruction systématique allait s’arrêter avec le Coronavirus….. Il n’en est rien. Au contraire. Les affaires continuent. Le coronavirus, c’est une opportunité de marché, une chance inouïe d’aller plus vite, plus loin, plus fort, vers la destruction des peuples. C’est la « stratégie du choc » que Naomi Klein a montrée depuis longtemps en prenant l’exemple du Chili d’Allende, assassiné par la CIA, le fric et les sbires de Pinochet…

Et ce marché, auquel Macron et son monde font référence, est un marché mondial ! Faites le constat que les projets de loi de sécurité globale fleurissent actuellement partout sur la planète, dans les démocraties comme dans les régimes totalitaires, et le coronavirus n’arrête pas les ambitions de ceux dont la seule trouille désormais serait de se faire infecter par un virus informatique ! Car ce monde fliqué de la surveillance généralisée, des caméras partout, de la reconnaissance faciale, du fichage systématique, de la 5 G à gogos et de l’intelligence artificielle est d’abord celui de la concentration ultime du capital et de l’abjection.

 

Refusons cette perspective mortifère !

Luttonspendant qu’on peut encore le faire contre la tentation totalitaire de ceux qui ont le pouvoir ;

Faisons barrage àcette loi de sécurité globale dans laquelle il n’y a décidément rien à sauver.

Bataillonspour la liberté de penser, la liberté d’aller et venir, la liberté de manifester, le droit de grève, la laïcité, l’égalité, la fraternité, la solidarité et tous ces « conquis » démocratiques qui nous unissent encore et font société.

Et Combattons la laideur, l’ineptie, la médiocrité, la petitesse du monde à Macron.

C’est désormais un enjeu vital, une question de survie.

 

Guillaume HAMON

22000 Saint-Brieuc

Décembre 2020

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.