GE13
Abonné·e de Mediapart

48 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 mai 2021

Le moment Mélenchon

Le refus argumenté de JL Mélenchon de participer le 19.05.2021 à la manifestation policière d'extrême droite, marque un moment politique majeur dans le monde politique français. Une bifurcation.

GE13
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Il a sauvé l'honneur de la gauche!"

Cette réflexion maintes fois exprimée par des électeurs ou militants de gauche, définit un moment politique décisif dans un contexte général de crise sociale, morale et politique. 

En effet, la position que JL Mélenchon a exposée lors d'une conférence de presse précédant la manifestation policière d'extrême droite, est un acte politique fondamental et, souhaitons-le, salvateur pour la gauche progressiste en France. Acte d'autant plus fondamental que les dirigeants du PCF, du PS et d'EELV ont succombé à la tentation populiste de se mettre en scène avec les hyènes. 

Les renoncements sans limite apparente des partis politiques dits "de gouvernement", censés se situer à l'intérieur de "l'arc républicain" par opposition au RN-FN, qui les conduisent aujourd'hui à coller à la roue d'organisations de policiers défiant ouvertement l'institution judiciaire au prétexte éculé de "laxisme", sont un encouragement à la surenchère fascisante de l'extrême droite. 

La faute politique et morale des sieurs Roussel, Faure et Jadot, défilant dans les pas de ce qui se fait de plus immonde dans le domaine de la bassesse morale, de ce qui se fait de plus compromettant politiquement à droite et le tout orchestré par l'extrême droite, cette faute va marquer les esprits pour longtemps. 

Reste l'honneur sauf de ceux qui ont dit non.

Ce doit être le point d'appui d'une refondation démocratique et progressiste d'une gauche d'émancipation. Il est nécessaire voire impératif, dans ce contexte impensable il y a peu,  que les électeurs ou militants du PCF, du PS et d'EELV qui sont indignés, voire en souffrance, suite aux prises de position de leurs chefs de file, soient accueillis avec bienveillance, sans renoncement à leur choix partidaire, et en regardant tous les possibles communs au sein de cet espace politique d'après le 19 mai.

Ensemble faisons de ce moment politique un impératif de luttes au coude à coude avec nos complémentarités, notre humanisme partagé et notre conscience collective du nécessaire dépassement de cet ordre économique, politique et social qui nous conduit à marche forcée vers les ténèbres.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Au Royaume-Uni, le successeur de Boris Johnson manque déjà de légitimité
Le duel interne au parti conservateur pour la succession de Boris Johnson, entre Liz Truss et Rishi Sunak, semble déconnecté des urgences du moment, de l’inflation au climat. En raison du mode de scrutin, la légitimité du vainqueur sera faible.
par Ludovic Lamant
Journal — Europe
Un débat économique de faible niveau pour la direction du parti conservateur
Les deux candidats à la direction du parti n’ont guère d’idées face à la hausse des prix qui frappe pourtant de plein fouet l’économie britannique. Le débat économique se limite donc à un duel stratégique pour convaincre le cœur militant des Tories.
par Romaric Godin
Journal — Histoire
Sous les tapis des tisseuses, l’écho de la domination coloniale
En 1964, une soixantaine de familles de harkis ont été parquées dans une cité à l’écart de Lodève pour faire tourner ce qui allait devenir l’annexe de la manufacture de la Savonnerie de Paris, et raviver la tradition textile locale. Mais côté coulisses, l’Algérie française y a joué quelques prolongations.
par Prisca Borrel
Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir

La sélection du Club

Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon