La société des communs ou l'embrasement du monde

Quel projet humaniste concret construire face aux périls anthropologique et écologique liés au développements mortifères du mode de production capitaliste?

Dans les aspects les plus intimes, subjectifs, de leur vie, les individus sont touchés par les contradictions des modes de reproduction de la vie sociale. Les effets de l'aliénation, au sens de la dépossession des travailleurs de leur propre production, se font sentir dans les actes quotidiens individuels. Les processus sociaux et psychologiques qui conduisent à cela sont à bien des égards invisibles, inconscients. Cette a- conscience est liée au rôle déterminant de l'idéologie. Cette idéologie est constituée de l'ensemble des discours, actes collectifs qui visent à masquer, occulter ou nier les mécanismes d'oppression, économique, culturelle, physique, qui se donnent alors à voir comme faits de nature. Ils échappent ainsi au jugement d'utilité sociale. Les discours d'obédience naturaliste (sciences cognitives, invocation mystique de Gaïa, référence à une nature humaine, la "théorie des "dons", etc.) ou surnaturaliste (la vérité ne serait pas de ce monde mais donnée aux hommes par intercession de prophètes), bref les discours posant un déjà- là de l'homme, contribuent, à rebours des acquis des lumières, de la "raison", à obscurcir, à entraver les efforts de la modernité (inaugurée ici par la révolution industrielle anglaise et la révolution politique française) visant à libérer les hommes concrets de leurs servitudes sociales.
Le panorama du monde d'aujourd'hui, caractérisé par une contradiction qui oppose une capacité inouïe de l'humanité à régler les problèmes qui se posent à ses membres (famines, soins, accès à l'éducation et à la culture, développement des sciences et des techniques...) à la confiscation par quelques élites prédatrices de ces capacités mêmes, conduit à une alternative claire: le dépassement par la mise en commun du fruit de millénaires de travail socialisé ou le maintien de ce système capitaliste par les moyens les plus violents avec comme perspective le drame anthropologique et l'inconnue écologique.
Ce pose ainsi la question pressante de Marx: n'est-il pas temps de sortir de la préhistoire de l'humanité en s'emparant de la mise à l'ordre du jour de la première phase du communisme?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.