En Provence, la qualité de vie des villages

Un village parfait ... ou presque

La Provence et ses beaux villages © Pierre Reynaud La Provence et ses beaux villages © Pierre Reynaud
Au cours de mes déplacements à travers la France, et en particulier dans les régions rurales, j’ai partagé pendant quelques jours la vie des habitants d’une très sympathique bourgade cachée au fond de la France profonde. Étonné par l’immense quiétude de ce gros village dont la population avoisine 3000 âmes, j’ai eu la forte impression de vivre ailleurs, sur une autre planète où tout spécialement la gentillesse, l’amabilité et la solidarité feraient partie du quotidien.

Ici, dans cette petite cité, tout le monde respecte tout le monde. Contrairement à d’autres lieux, pas de violence, très peu de délits, et quand il en survient un (ce qui est extrêmement rare), il est si mineur que personne n’en parle vraiment.

La police Municipale existe certes, mais son action se résume essentiellement à assurer la sortie des écoles et les visites de prévoyance chez les personnes âgées qui veulent seules ou isolées. Quant à la gendarmerie située dans une localité voisine, elle passe régulièrement dans le village, conformément aux règles que lui impose ses fonctions ; mais ses interventions sont pratiquement inexistantes, tant le calme et la quiétude sont ancrés dans cette localité de rêve.

Alors, j’ai voulu rencontrer les habitants de cette commune pour connaître exactement leur avis sur la qualité d’existence dont ils paraissent bénéficier. Aucune surprise : qu’ils soient commerçants, salariés, agriculteurs ou retraités, tous m’ont affirmé avoir une chance extraordinaire de connaître une vie d’exception où les mots chômage et insécurité ne sont pas souvent prononcés, sauf quand on consulte les médias.

La télévision ? Bien entendu, on regarde les informations et les évènements nationaux ou internationaux… mais d'un peu loin, sauf depuis quelque temps où les Gilets Jaunes font la une de l'actualité depuis plusieurs semaines. On en parle certes, mais avec un certain recul, comme si les manifestations et les violences qui en découlent parfois étaient des événements extérieurs à la France. Ici, la préférence va clairement au rubgy et au foot, aux activités associatives, à la chasse et à la pêche, et aux loisirs que la mairie organise pour les habitants de la commune et particulièrement pour les personnes du 3ème âge.

Cependant, la mixité existe dans la commune. Il existe des familles d’origine étrangère qui se différencient par leur culture et leur religion. Mais tout le monde s’entend bien et le partage des idées est au cœur des discussions. La mairie qui se veut parfaitement républicaine au sens propre du mot, a mis à la disposition de la petite communauté musulmane une salle aménagée afin que qu’elle puisse pratiquer sa religion dans les meilleures conditions. Ainsi, les valeurs de chacun sont entièrement respectées pour la satisfaction de tous.

Le dimanche en particulier, les gens sont heureux, les jeunes … comme les moins jeunes. La salle polyvalente accueille toutes les générations pour participer aux activités les plus diverses : scrabble, loto, danse, musique, atelier de théâtre, couture, etc …

A quelques centaines de mètres, le stade reçoit de nombreux supporters pour les matchs locaux et régionaux, tandis que la salle de cinéma attire les amateurs de grand écran.

La journée se termine sur des rires et des relents de bonne humeur.

Alors, avant de quitter cet endroit idyllique, j’ai voulu rencontrer le maire et quelques membres du Conseil municipal, une équipe sympathique qui œuvre pour la commune depuis de nombreuses années.

Monsieur le Maire me précise qu’il n’y a pas de chômeur dans le village, et pour cause : Tout d’abord, une petite entreprise soutenue par les élus locaux et le conseil général du département, a permis d’assurer l’emploi d'une centaine de personnes. Ensuite, la mairie s’investit pleinement aux côtés des jeunes et des citoyens à la recherche d’un emploi. Enfin, dans des cas spécifiques, la commune aide matériellement les personnes dans le besoin afin de leur assurer un minimum de vie décente. Lire la suite



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.