L'indécision citoyenne

L'indécision citoyenne © Pierre Reynaud L'indécision citoyenne © Pierre Reynaud
La France est remplie de paradoxes. Ce n’est pas la première fois que cette situation est constatée. Si l’on remonte à plusieurs décennies en arrière, on s’apercevra facilement que les Français sont souvent dans l’indécision, dans le doute permanent et particulièrement dans l’indétermination, ce qui entraîne depuis longtemps un désordre à répétition néfaste aux équilibres politiques et sociaux.

Aujourd’hui, si notre nation s’est dégradée, ce n’est pas uniquement la faute aux politiques. Certes, ils portent de lourdes responsabilités et on ne peut pas les dédouaner des problèmes que subissent nos populations.

Mais dans les faits, les citoyens font aussi de graves erreurs, notamment dans leur démarche d’électeurs au moment des diverses échéances électorales. Et à ce niveau, les exemples sont précis et très clairs. Remontons en 2012 peu avant les élections présidentielles.

Le président Sarkozy qui venait d’accomplir un mandat de cinq ans, était candidat à sa propre succession face à François Hollande, candidat de la gauche. Si on raisonne avec une certaine objectivité, quiconque pourra constater que Nicolas Sarkozy avait mené une politique pas aussi mauvaise que certains ont voulu le dire, même si elle comportait des erreurs ou des lacunes relativement importantes. Lire la suite

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.