Les entreprises et ménages français s’endettent à des niveaux records

L'endettement des ménages et entreprises non financières représentait 133,2% du PIB hexagonal au premier trimestre. Un niveau en hausse de près de 5 points sur un an. Parmi les grandes puissances européennes, seule l'Allemagne enregistre une tendance similaire, bien que plus mesurée.

L'endettement des entreprises et des ménages © Pierre Reynaud L'endettement des entreprises et des ménages © Pierre Reynaud
Contrairement à leurs voisins, Français et Allemands restent accros à la dette. Selon les dernières données publiées par la Banque de France, les ménages et entreprises non financières des deux plus grandes économies de la zone euro empruntent toujours plus d’argent.

Outre-Rhin, la dette du secteur privé représentait ainsi 92,4% du PIB au premier trimestre, soit une augmentation de 2,8 points de pourcentage sur un an.

Mais c’est bien l’Hexagone qui affiche l’endettement privé le plus élevé parmi les grands pays d’Europe : 133,2% de la richesse nationale (+4,6 points sur un an). Soit presque 3000 milliards d’euros. Un record.

Ailleurs sur le Vieux continent, le taux d’endettement du secteur privé suit plutôt une tendance inverse, entamée parfois depuis plusieurs années.

En Espagne, il a fléchi de 3,9 points de pourcentage sur un an, de 1,8 point au Royaume-Uni et de 0,9 point en Italie.

Globalement, il a reculé de 0,3 point dans la zone euro, à 118,7% du PIB. Lire la suite



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.