VERDUN : la France insultée, l'outrage aux poilus

Verdun - Fort de Douaumont © Pierre Reynaud Verdun - Fort de Douaumont © Pierre Reynaud
Honte à Monsieur Blanquer, honte au gouvernement !

Que s’est-il passé au ministère de l’Éducation nationale ? Comment le ministre a-t-il pu prendre la décision d’effacer du programme des lycées l’étude de la bataille de Verdun ?

Cette grande victoire française ne sera plus abordée dans la Première Guerre Mondiale. Par contre, les manuels d’histoire traiteront la bataille de la Somme, un combat considéré « plus international ».

Supprimer Verdun des livres scolaires, c’est attaquer directement et sans pudeur l’âme de la France. Et comme l’ont souligné de grands historiens tels que Antoine Prost et Paul Jankowski, et Antoine Prost, « Verdun est le symbole et le sommet de la Grande Guerre ».

Dès le début des combats, cette bataille acquiert une renommée qui dépasse le champ de l’Europe. Sa gloire est mondiale. Verdun devient ainsi le symbole du courage et des souffrances du poilu.

Pour mieux comprendre, il faut résumer la situation : en février 1916, lors des premières offensives, les Allemands sont trois fois plus nombreux que les Français. La bataille de Verdun, c’est aussi le fort de Vaux, qui tombe le 29 mai 1916 entre les mains ennemies. Lire la suite



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.