La bouillabaisse marseillaise ou ... les combines macronistes

Marseille, Le Vieux-Port © Pierre Reynaud Marseille, Le Vieux-Port © Pierre Reynaud
Les Macron font le siège à Marseille. Lundi, Emmanuel Macron s’est rendu au Palais du Pharo pour clore le Sommet des deux rives réunissant plusieurs pays du pourtour méditerranéen. L’événement s’est terminé par un déjeuner organisé par la ville de Marseille avec divers représentants de plusieurs pays concernés, sans oublier un certain nombre de députés de LREM..

Cependant, le jour précédent, c’est-à-dire le dimanche, le président Macron avait donné un « dîner privé » en compagnie de personnalités locales venues des milieux économiques, sociaux et culturels de la cité phocéenne. Et quelques jours auparavant, comme par hasard, Brigitte Macron était venue à Marseille en éclaireur, pour rencontrer le maire Jean-Claude Gaudin et Martine Vassal, candidate possible à la succession de ce dernier. Mais l’épouse du président s’est entretenue également avec plusieurs candidats pressentis ou déclarés pour conquérir la mairie marseillaise, ce qui a provoqué certaines crispations dans le milieu politique de la ville.

Bien entendu, Brigitte Macron s’est affichée ouvertement avec Jean-Philippe Agresti, potentiel candidat LREM à la mairie dans le secteur du député LREM Saïd Ahamada candidat déclaré à l’investiture, lequel n’avait été convié à ce déplacement !…

Déjeuner avec Jean-Claude Gaudin

En évidence, Brigitte Macron a choisi de déjeuner avec Jean-Claude Gaudin et Martine Vassal. Sans hésiter, ces derniers ont appelé publiquement à une union avec le parti présidentiel. Mais la grande particularité, c’est le refus catégorique des militants LREM et par Saïd Ahamada à toute alliance, alors que la direction du parti ne l’écarte pas, bien au contraire …

Pour lire la suite CLIQUEZ ICI

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.