Jean-Claude GAUDIN : fin de règne

Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille © Pierre Reynaud Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille © Pierre Reynaud
Maire de Marseille depuis 1995, Jean-Claude Gaudin a déclaré ne plus se représenter aux municipales de mars 2020. Fatigué en raison de son âge, mais aussi usé par la politique, il veut prendre du recul et ne plus avoir la lourde responsabilité de gérer la 2ème ville de France. En évidence, la politique l’intéresse toujours, mais, comme il le laisse entendre d’une manière ou d’une autre, tout devient de plus en plus compliqué de nos jours, surtout quand les amis d’une époque oublient les bienfaits du « maître » et pratiquent sans état d’âme la haute trahison.

Le monarque Gaudin, très courtisé encore voici quelques années, ressent aujourd’hui le goût amer d’une fin de règne où les « rapaces » attendent avec impatience le moment où ils pourront s’emparer de l’Hôtel de Ville.

Aussi, arrivé aux termes d’une longue carrière politique, Jean-Claude Gaudin se retourne sur un passé de nombreuses victoires, mais aussi de tumultes et de revers cinglants. Dans son bureau de la mairie, trône une photo de Gaston Defferre. Étrange à priori, mais Gaudin précise en s’esclaffant : « c’est parce que j’y suis aussi ».

En fait, le successeur de « Gaston » tient à sa place dans la légende de la ville, lui qui a su conquérir la première place avec obstination et habileté aux termes de grandes campagnes … au couteau !

Et Gaudin de répéter souvent :  « Ils me prenaient de haut, mes collègues de la droite, tous médecins, patrons ou avocats. Mais c’est moi qui suis assis dans le bureau. »

À l’heure d’aujourd’hui, après 24 années de règne, sans partage, il veut que l’histoire retienne les principales œuvres dont il est l’instigateur : la rénovation du front de mer, le nouveau Stade-Vélodrome, le parc des Calanques, la baisse du chômage, le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM), le Vieux-Port remis à neuf, et de très nombreuses restaurations qui touchent tous les secteurs de la ville. Jean-Claude Gaudin appuie largement sur son travail d’avoir voulu transformer l’image de Marseille, une image plutôt dégradée au cours des mandats de l’ancien maire, Gaston Defferre.  Lire la suite



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.