La France Libérée
Journal d'actualités et d'histoire
Abonné·e de Mediapart

365 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 nov. 2018

Le monarque Macron agit comme Louis XVI

La France Libérée
Journal d'actualités et d'histoire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le monarque Macron agit comme Louis XVI © Gene Reynaud

Depuis plusieurs mois, le président Macron se transforme. Non pas en républicain soucieux de la démocratie française, mais comme un roi - ce qu’il croit être peut-être - qui installe l’absolutisme à l’intérieur même des institutions. Et sur ce point, je serais très précis en prenant l’exemple même de l’Assemblée Nationale. Voici une chambre de députés qui a été élue par le peuple français et donc, qui doit apporter les solutions à des populations en situation difficile, souvent très précaire pour ne pas dire dans la misère. À ce sujet, il suffit d’entendre la voix du citoyen de la rue et en particulièrement celle des « Gilets Jaunes » pour comprendre le malheur qui s’abat sur un très grand nombre de salariés, d’agriculteurs, d’indépendants et de petits retraités, ces derniers n’échappant pas aux sévices macroniens.

Aujourd’hui, l’Assemblée Nationale entièrement soumise à la volonté du chef Macron, ne fait ni plus haut ni plus bas que ce désire le grand Maître, celui qui s’identifie bientôt au « Roi Soleil » avec la formule magique du « tel est mon bon plaisir ».

Que font nos députés hommes et femmes de la majorité présidentielle ? N’ont-ils pas été élus par les citoyens de notre pays pour défendre leurs droits ? Ne sont-ils pas solidaires de la souffrance des travailleurs et des familles ? Ne sont-ils pas solidaires de la vie de ceux et de celles qui n’ont plus d’argent le 15 du mois pour faire vivre un foyer dans des conditions correctes ?

Nos députés, hommes et femmes confondus, seraient-ils devenus des traîtres à la Patrie et aux enfants de la République ? Hélas, chaque jour qui passe, me conforte dans mes doutes et je vois bien aujourd’hui, que nos élus à l’Assemblée Nationale abusent de la crédulité de nos concitoyens en essayant de leur faire croire … n’importe quoi !

À dire vrai, je ne crois pas que nos députés soient tous corrompus au point de cautionner la très mauvaise politique du président Macron qui, faut-il l’avouer, conduit la France à la ruine totale.

Alors, pourquoi certains d’entre eux, c’est-à-dire ceux et celles qui ne sont pas d’accord avec la gestion contestée du chef de l’État, ne forment-ils pas une fronde pour s’opposer à l’autocratie évidente qui frappe la Nation ? J’ose espérer que les consciences se réveilleront bientôt et qu’une véritable opposition dans la majorité présidentielle verra enfin le jour.

Il faut être lucide. Dans la rue, les oppositions sont de plus en plus nombreuses. Elle se manifestent de partout, le peuple de France étant extrêmement en colère. Une colère qui peut dégénérer à tout moment en émeutes, prémisses d’une révolution possible.

Dans les faits, personne ne souhaite un nouveau 1789. Ce que demandent les gens aujourd’hui, c’est une vie décente où chaque jour, on peut manger à sa faim, se loger et habiller sa famille.

Ce qui n’est pas du tout le cas en cette fin de l’année 2018.

Macron est-il encore capable de voir la réalité en face ? Reçoit-il de mauvais conseils ? Ou était-il assez stupide et entêté pour ne pas comprendre que la France est au bord de l’explosion ?

Le roi Macron agit exactement comme Louis XVI au tout début de la Révolution française. Il ignore le peuple, il le méprise et il se persuade que la situation se calmera en la laissant dans une situation de pourrissement. Trop sûr de lui, il considère les Françaises et les Français comme des « Gaulois attardés » que l’on peut manipuler facilement par des effets d’annonces relevant plus de l’illusion que de la réalité.

En 1789, le roi Louis XVI s’était engagé dans cette voie en sous-estimant les parisiens comme de pauvres bougres incapables de raisonner et de s’organiser.

La suite, nous la connaissons. Les insurgés sont devenus de véritables révolutionnaires qui se sont mobilisés et qui ont changé en profondeur la société française. D’ailleurs, c’est grâce à eux que nous avons gagné tous nos droits au cours des siècles passés.

Louis XVI qui du reste, n’était pas en fin de compte, un méchant roi, n’a jamais compris toutefois les souffrances réelles d’un peuple épuisé par la famine et la misère. Malheureusement pour lui, cette erreur lui a coûté la vie.

Quant au monarque Macron, je peux imaginer qu’il connaît mal l’Histoire de France ou plutôt, qu’il l’a complètement oubliée.

En ne voulant ni écouter les Français, ni changer sa politique néfaste pour la Nation, il s’expose à un immense séisme dont personne, lui-même compris, ne pourra sortir vainqueur.

Alors, que peut-on souhaiter ?

Dans un premier temps, il faut que tous les députés LREM le ramènent à la raison et lui fassent comprendre que sa politique étant un échec annoncé, il modifie rapidement son programme de réformes pour aider dans l’urgence les plus défavorisés.

Dans un second temps, il prépare un grand référendum national sur la transition écologique qui permettra d’envisager sur le territoire français une nouvelle politique environnementale adaptée à la Nation et aux aspirations européennes.

La consultation populaire est obligatoire ? Ce n’est plus Monsieur Macron qui doit décider seul, mais le peuple français.

Gene REYNAUD

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Dans les Ehpad du groupe Orpea, des CDI introuvables
D’après nos informations, des recrues du groupe privé de maisons de retraite doivent, en France, se contenter de signer des CDD au motif qu’il s’agirait de remplacer des salariés en CDI. Or, dans bien des cas, ces salariés n’existeraient pas. Le groupe dément toute irrégularité, assurant qu’« il n’y a jamais eu d’emploi fictif au sein de l’entreprise ».
par Leïla Miñano avec Benoit Drevet (Investigate Europe)
Journal
Quand le comité d’éthique de France TV prend le parti de Korian
Fin 2020, France 3 a diffusé un documentaire sur les morts du Covid dans les Ehpad qui a déplu au groupe privé Korian. Celui-ci a notamment saisi le comité d’éthique de France Télévisions. Une instance présidée par Christine Albanel qui a jugé « à charge » le travail, pourtant approfondi, des journalistes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal — Droite
Le député Guillaume Peltier visé par une enquête
Le parquet de Blois a annoncé, lundi 24 janvier, l’ouverture d’une enquête préliminaire à la suite des révélations de Mediapart sur l’utilisation des fonds publics du député Guillaume Peltier, porte-parole de la campagne d’Éric Zemmour.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica