Terminé
Abonné·e de Mediapart

30 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 mai 2020

Guy Bedos est mort

La Camarde n’a pas chômé ces temps-ci.

Terminé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La Camarde n’a pas chômé ces temps-ci. D’ailleurs, elle ne chôme jamais.
Des enfants qu’elle décime partout, des femmes, des hommes, tous anonymes. Ici ou là-bas. Surtout là-bas, dans ces pays, ces lieux que l’éclairage des médias oublie souvent, toujours.

Elle frappe aussi les moins anonymes. Ceux qui ont été en lumière. Tous égaux finalement devant elle.

Lorsqu’elle s’intéresse à ceux qui nous ont accompagné depuis quelques décennies, les hommages se rendent, les mots choisis sont dits. Injuste sans doute. Sûrement.

Mais ce soir, après la mort de Piccoli, de Dabadie, voici Bedos qui tire sa révérence. Ben moi, je l’aimais bien Bedos. Bobo de gauche, gauche caviar. Peut-être, pas sûr, mais qu’importe. C’était un formidable acteur. Un mec qui faisait un one man show d’enfer avec un sens de l’improvisation hors pair.

Je me souviens de sa participation à la fête du PSU au début des années soixante-dix. Il faisait une chaleur du tonnerre de dieu.  Il arrive sur scène, dégoulinant de sueur autant que nous. Ovation... « Je me promène sur scène » : rires... «  Je vais encore faire quelques pas. » re-rires... « Tiens, je vais m’asseoir ici ». Délire de la salle... « Bon, vous n’avez pas chaud, vous? Moi, j’ai mon slip comme un fil à beurre. » Là, on rit encore plus parce qu’on a tous la culotte comme un fil à beurre.

Bedos, Desproges, comme des gamins têtes à claques chez Polac, émission culte des années TV de la liberté et de la déconne. Connivence à la con mais si drôle.

Et Simon, le Simon des films d’Yves Robert? Il n’est pas beau le Simon avec son son amour inconditionnel pour  sa mère castratrice, superbe Marthe Villalonga?  « Mais maman, c’est un hôpital! »

Quand j’étais petite, à l’école élémentaire, on faisait la collec de cartes d’actrices et d’acteurs. Sophie Daumier en robe vichy, choucroute et col claudine. je la trouvais belle.

Ils ont traversé nos vies. C’est con, mais ce sont tous ces petits riens qui sont comme les petits cailloux du petit Poucet. 

Piccoli, Dabadie, Bedos... Certains s’en foutent. Pas moi ce soir.
Desproges disait : « Le jour de la mort de Brassens. j’ai pleuré comme un môme. J’ai vraiment pas honte de le dire. Alors que, c’est curieux, mais pour la mort de Tino Rossi j’ai repris deux fois des moules . »

C’était pas gentil. Mais ce soir, je ne reprendrai pas deux fois des moules.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras