La Corrèze et son déficit

Depuis quelques temps, quelques personnes qui ont probablement plus d'experiences que moi sur le fait d'écrire essayent de faire passer l'information suivante:

"

 Evolution 2001 à 2010 de l'endettement de la Corrèze.

Encours de la dette:

2002: 50.975 millions

2004: 105,999 millions

2006: 199,349 millions

2008: 299,99 millions*

2010: 345,56 millions**

* Le budget 2008 est voté le 14 décembre 2007 par Mr Jean pierre Dupont UMP.

 Mr.Hollande est entré en fonction de président en mars 2008. Il arrive donc et trouve une dette de 299,99 millions d'euros laissé par Jean-Pierre Dupont de l'UMP président de 27 mars 1998 – 17 mars 2008.

Source:

 http://www.correze.fr/fileadmin/user_upload/Correze_et_institution/Collectivite/Comptes_Rendus_Seances/Seance_04022011/501R.pdf

 Et je préfère que des élèves reçoivent des IPADS qui vont leur servir à quelque chose plutôt que un repas financé par le contribuable à 16 millions d'euros.

 L'IPAD à 500€, avec un seul invité à ce dîner ce jour là, on peut  acheter 14.Et 49 IPAD pour une seule rolex Daytona.

- Les deux chèques de 75 millions d'euros que le conseil régional de Corrèze à reçu du gouvernement sont sousconditions spécifiques pour les obtenir.

Et pour certaines personnes qui ajoutent que Tulle est une ville de 10 000 habitants, c'est faux, c'est une ville d'environ 15200 habitants en 2009. C'est quand même 5000 habitants de plus.

Encore une fois, des gens essayent de faire des articles à sensations et la médiathèque de Tulle est encore une fois un bon exemple.

Et définition de intercommunale:

 

Des villes ou villages comme:

- Laguenne 1469 habitants

- Saint bonnet avalouze 206 habitants.

- Ladignac sur Rondelles 441 habitants

Cela fait avec Tulle environ 20.000 habitants, la médiathèque semble être justifiée au nombre d'habitants.

 http://www.limousin.culture.gouv.fr/spip.php?article387

 La vérité c'est une chose qui se perd en politique, ne croyez pas tout ce qu'on vous dit. Cherchez! Et vous trouverez!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.