Georges Bonnet
Abonné·e de Mediapart

63 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 oct. 2020

Obtenir une carte grise ! Un sketch me dit le garagiste

Georges Bonnet
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Obtenir une carte grise ! Un sketch me dit le garagiste

J’ai expérimenté cette chose là.

Voilà, en août 2018 mon grand frère est tombé dans un étang emporté par son tracteur et je suis allé le récupérer une heure plus tard, trop tard. Mes trois sœurs et moi-même avons hérité de ses quelques affaires et il y a deux véhicules.

Une petite Ford Fiesta destinée à ma fille et pour cela il a fallut attendre le document du notaire qui est arrivé 10 mois plus tard et qui explique qu’il y a 4 propriétaires du dit véhicule. Je n’ai pas le bon moral pour faire cela et il faut que j’aille à la préfecture à Limoges et de toutes les manières je dois faire passer le contrôle technique à ce véhicule auparavant car depuis le temps…donc garagiste, contrôle, l’hiver passe et de retour des îles faut que je m’occupe de ça.

Un jour je me décide enfin de partir à Limoges, puis j’ai un doute sur l’adresse, je vais sur internet et je découvre alors que les opérations ne peuvent se faire que sur internet, la dématérialisation !!! j’ai bien fait de vérifier (le con il est pas encore au courant que ça ne se fait que par internet) . Je me connecte tant bien que mal car il faut s’identifier et créer son compte, encore un et encore un mot de passe puis plantage, pas de chance à oui ils ont peur que je sois un robot et y a des trucs illisibles et ça ne marche jamais, au bout de trois fois c’est trop. Je voudrais bien que le garagiste s’en occupe mais il n’a pas le temps et puis enfin un autre jour j’ai réussi à me reconnecter tout seul en passant par les identifiant et mot de passe du service des impôts et là j’apprends après quelques temps de recherche que pour obtenir la nouvelle carte grise pour ma fille il faut d’abord que ce soit un des héritiers direct qui la prenne à son nom, ça va être moi donc, il me faut les procurations de mes trois sœurs. Je les contacte toutes, explique le truc. Enfin je prépare tous les documents soit 9 à scanner et j’ai bien noté le chemin qui mène sur le site au bout de la page qui permettra de déposer les docs. Le jour fatidique arrive, il faut être dans de bonnes dispositions, dans un premier temps je scanne et  dépose tout les éléments dans un dossier sur l’ordinateur, puis une autre fois, un autre jour enfin je me décide,  je respire un grand coup et je me lance,  je me reconnecte  et j’arrive à la phase « je peux déposer ma demande » et voilà que les fichiers ne sont pas au bon format, merde alors j’ai des sueurs froides, ça n’est pas possible c’est en JPEG et ça va pas faut du PNG ! alors je scanne à nouveau le premier document et je trouve le fameux format dans une barre sur mon scanner, je découvre, puis je l’envoie et là on m’informe que le fichier est trop lourd , à non je ne vais pas abandonner, je recommence, je prends la plus petite résolution du scanner et j’enregistre puis j’envoie et ouf, y a plus qu’à faire la même chose sur les 8 autres et je me dis mais ça va bien se planter ça fait déjà 1 heure que je suis sur la bête, et bien non au bout de deux heures je valide le tout. Putain j’y suis arrivé. Précisons que j’ai aussi scanné des petits mots explicatifs sur des feuilles blanches car dans les barres de défilements des « possibilités » tout n’était pas clair. Immense sentiment de satisfaction mêlé de doute quand même va bien y avoir un bug c’est trop beau.

Le lendemain je reçois une confirmation de ma demande par mail puis quelques jours plus tard par SMS et mon dossier est enregistré avec un numéro à 8 chiffres, le confinement arrive mais on m’averti un mois plus tard que le dossier est en de bonnes mains, « ils y pensent » puis deux semaines plus tard on me propose de me connecter à nouveau car il faut des docs supplémentaires . A ce stade je crois que je vais péter les plombs, ce serait dommage de fracasser son ordinateur sur le mur il faut que j’envoie encore 6 documents, le Cerfa machin, le Cerfa truc encore,  ma carte d’identité, mon permis de conduire, une « carte verte » justifiant que le véhicule est bien assuré et un justificatif de domicile. Avec tous les docs déjà envoyés voilà qu’ils ont encore besoin de tout ça ?

Je rêve qu’un jour tout ce Bazard soit planté définitivement pas un virus informatique, un tout petit virus l’équivalent du covid19 et Paul Virilio aurait eu raison alors.

Faut contacter l’assureur, j’appelle,  un robot  me dit de taper 1 , 2 ,3 mais là c’est trop long avec cette musique d’ascenseur et puis il est indiqué sur le site que l’on ne peut plus prendre de RDV avec ce virus qui fait peur à tout le monde.  Je fais malgré tout une demande par internet mais dix jours plus tard toujours rien.

Je vais voir l’assureur du village qui assure la maison que j’habite mais pas les voitures, j’explique le tout, derrière mon masque et lui derrière son plexiglas, il se marre, effectivement les cartes grises ce n’est pas facile et me raconte quelques petites histoires à ce sujet, je ne suis donc pas seul !, je prends une assurance provisoire mais attention avec tout ces délais qui s’accumulent  il va falloir repasser le contrôle technique…

Ca y est j’ai tous les docs, pour le délai du contrôle technique dépassé de deux mois avec le confinement y a une tolérance, je balance tout au bon format mais pb sur le permis de conduire c’est un vieux document rose et le scan du recto+ verso du fait de la couleur, au format adéquate (PNG) et à la plus petite résolution voilà que ça fait 1,1Méga (octet ou bit je sais pas si c’est utile ça) et il faut surtout pas que ça dépasse le méga;  donc je recommence un scan recto que j’envoie sous « document autre »  dans la barre de défilement du site car le doc « permis de conduire » si on vous le demande et bien il n’apparait pas dans les possibilités. Puis j’envoie le verso mais là ce n’est pas  possible car je ne peux utiliser qu’une seule fois le « autre document » alors là tel le chasseur je ruse et je clique sur « justificatif d’identité » car le permis de conduire et sa face recto ça peut faire une demi identité et ce n’est pas si loin d’identité, j’envoie.

J’ai un message qui m’indique que ma demande est prise en compte, mais le lendemain on m’explique que çà commence à bien faire,  mon permis de conduire ça ne va pas et que je dois envoyer autre chose sinon rejet de ma demande.(apparemment on a le doit qu’à trois coups).

 Je me sens comme au bord d’un précipice, j’essaye de relativiser, je pense à la mort, la faim dans le monde, à la valeur toute relative de ce véhicule, oui mais tout ce temps passé à y penser à cette manip. Comment ai-je fais pour garder mon calme ? Cette voiture plusieurs fois j’ai voulu l’amener à la casse, la donner au garagiste, je ne voulais plus la voir, y mettre le feu.

Alors froidement je me reconnecte et envoie exactement le même doc demandé de la même manière ; d’ailleurs il n’y en avait pas d’autres et stupeur le lendemain c’est ok on me demande de payer pour obtenir la « Carte grise », champagne !!!

Apparemment le réceptionnaire des docs était mieux luné cette fois et ça a marché. Faudrait implorer les Augures une autre fois. Je vais pouvoir maintenant passer le véhicule à Aurélie ça devrait être plus simple vu que c’est moi le propriétaire.

Ce n’est pas terminé, je dois recommencer pour le vieux camping car qui est chez Jean Paul le copain du défunt, bientôt deux ans, il est pour lui. Mais là je devrais retrouver le chemin, je suis expérimenté. Et si à l’autre bout du comptoir de la dématérialisation le type qui participe à ce truc monstrueux est bien luné… ça devrait le faire et le  Jean Paul avec sa retraite de misère pourra s’évader un peu avec de temps en temps, d’ailleurs il vient le 05 août.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Éthiopie, de la guerre civile au nettoyage ethnique
Le sociologue Mehdi Labzaé et l’historien Paulos Asfaha dissèquent les mécaniques du conflit qui déchire le nord de l’Éthiopie depuis novembre 2020. Parti de désaccords sur la forme de l’État fédéral éthiopien, il a fait des dizaines de milliers de morts et conduit à un nettoyage ethnique visant les Tigréens.
par Justine Brabant
Journal
Les députés français condamnent le génocide des Ouïghours
À la quasi-unanimité, l’Assemblée nationale a invité ce jeudi le gouvernement français à reconnaître le génocide commis envers la minorité turcique, à majorité musulmane, du nord-ouest de la Chine. La France Insoumise s’est abstenue, tout comme un élu communiste, évoquant soit le manque de consensus au sein de la communauté des experts, soit la guerre froide menée par Washington contre Pékin. Le seul à avoir voté contre appartient à La République en marche.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT