Projet de parc d’attractions Melofolia à Coussac Bonneval.

Lettre à Mr Hodiamont, instigateur, et à ceux qui ont été entraînés dans son sillage.

 

Je vous écris cette lettre pour vous annoncer une grande nouvelle : je suis sûr maintenant que vous avez eu une vision sur la Meuse, mais ce n’est pas celle que vous croyez !

Mon arrière-arrière-grand-père, dernier maître-chien de la Haute Vienne, m’a parlé par l’intermédiaire d’un vieux  chêne d’une de ces allées du Domaine de Chauffaille… chêne que vous voulez éliminer pour y installer le parking du parc d’attractions de vos rêves !

img-20191018-154946

Mon arrière-arrière-grand -père donc, agriculteur vers les années 1900, ami de la famille de Monbrond, derniers propriétaires privés de ce lieu convoité par vos désirs, s’occupait aussi de la meute de chiens du domaine.

Il a appris l’agriculture à mon père, dans une propriété du Hameau de Laps , près de la « Maison des poules »(1) à Pressac … tiens donc !  Et pas très loin de Royer à Meuzac, là où habite le poète-musicien(2) que vous traitez comme nous tous de mélophobe, via la presse régionale acquise à votre projet.

Mon père et son grand-père sont enterrés dans le caveau de la famille de Monbrond à Coussac-Bonneval. Mon père, sentant la fin de sa vie proche, a cherché à retrouver  l’adresse de la Famille car elle avait quitté la commune il y a plus de 20 ans, afin de demander la permission d’être enterré là, aux côtés de son grand-père, il savait qu’il restait encore une place de libre dans ce caveau. Il voulait être avec celui qu’il vénérait tant, et, connaissant mon père, ce grand père devait être un sacré personnage !!!

Tout cela me revient maintenant ! A l’époque, j’aurais dû poser plus de questions à mon entourage ! La lettre que mon père écrivit aux de Montbrond devait être fort belle !

Depuis, nous avons fait réparer ce caveau dans les années 90 et en 1998…

Cet arrière-arrière-grand-père m’a donc parlé, par l’intermédiaire de ce vieux chêne, et il m’a fait comprendre que si vous êtes un « brave homme », vous vous êtes laissé berner par votre vision sur la Meuse, genèse de ce projet !

En fait, vous n’avez pas vu un piano sortir de la Meuse, mais une baleine !

Cela semble plus plausible : vous avez confondu le clavier avec les fanons, et la queue de la baleine, c’est celle du piano !... tout le monde peut se tromper !

Après la piètre présentation du projet sur le domaine même le 22 septembre dernier, il faut maintenant changer de dimension et aboutir à un projet fédérateur !

Pour une fois monsieur Hodiamont soyez lucide, et entrainez toute la ComCom(3) dans un projet, cette fois grandiose et consensuel !

Ecrivons une nouvelle histoire : vous avez eu une vision sur la Meuse, vous avez vu une baleine et vous avez compris qu’il fallait vous jeter à l’eau, être avalé par la baleine pour en ressortir transformé.

Le projet devient biblique : vous êtes Jonas !

Jonas, l’homme inaccompli, qui erre vers ses petites affaires sur cette planète, sans trop y croire, comme presque tout le monde ! …et qui va dans le mur, comme la plupart des sociétés humaines ! Mais après quelques jours passés dans le ventre de la baleine, il a eu le temps de réfléchir à sa vie, et de franchir toutes les portes qui l’amènent  à avoir désormais une conscience cosmique !

Enfin, il a la bonne attitude, résolument empathique  envers ses frères humains et sa sœur la planète terre qu’il faut absolument protéger !

Vous êtes donc Jonas, et la ComCom devrait s’engager vers la réalisation d’un parc de sauvegarde de la baleine ! 

Ce parc sera une locomotive pour la  sauvegarde de toute la biodiversité !

Vous imaginez le chant de la baleine dans la vallée de la Boucheuse(4) par temps de brouillard ?

Ça c’est de la musique !

chant de baleine © freedines20

Vous avez réussi à faire croire de telles choses, que je pense que cette nouvelle histoire devrait être prise très au sérieux ! Après tout, il me semble que moi aussi je sois légitime !

Aujourd’hui je ne vois que du positif !!!

Nous devons vous remercier Mr Hodiamont pour avoir contribué à de belles rencontres !

Votre premier projet, en totale contradiction avec les résolutions de la coop21, avec les objectifs régionaux en termes d’agro-foresterie et d’agro-écologie, l’affirmation  « Le Limousin puits de carbone »… a fait que beaucoup de personnes se sont rencontrées pour ne pas laisser faire cela et nous avons donc créé une association  afin de défendre les objectifs fixés par les administrations françaises.

Pour le coup, c’est vous avec la ComCom qui êtes « contre tout », et non pas nous, comme vous essayez de le faire croire !

Mais venez nous voir, nous sommes ouverts, sympas, et nous pourrions faire de belles choses ensemble

Georges Bonnet

  • Siège de l’association « Chauffaille Autrement »
  • Jan Dau Melhau
  • Communauté de communes du pays de Saint Yrieix
  • Rivière qui traverse le domaine de chauffaille puis se jette dans l’Auvézère

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.