A la Quinte ou Anna et ses sœurs

cinq voix chantent un répertoire occitan du Linousin, accompagnées par Jean marc Delaunay et Cécile Haudiquet Concert donné dans la petite église d'Angoisse en Dordogne le 10 novembre 2019

De la couvée du mode à peine dérangés, collectés ou d’auteur, protégés de bourdons, chacun verra passer, qu’il a déjà croisés, des faucheurs, une aille et tout un mois de mai, un pigeonnier, un bois, un château, même un pont, celui de Lyon cette fois ci, plusieurs Ribière, le loup, du gui l’an neuf, une fille et son père, et ces petits souliers de l’oreille d’un lièvre…Chanter devant le monde n’est pas leur métier… oui, mais il se dit qu’y viendront des musiciens pour porter la cadence (en fait y en a pas vraiment besoin) , des cordes et le fifre : alors c’est dit : elles essaient pour une soirée ! de grand drame en petit, les paroles varient ; les airs quand à eux proches comme cousins… les voix ? Ah ma parole on dirait qu’elles sont sœurs.

 © Germaine Auzemery-Clouteau © Germaine Auzemery-Clouteau

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.