Georges Bonnet
Abonné·e de Mediapart

63 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 nov. 2020

Mais où est donc passée la journée d’hier ?

Tiens bon exercice

Georges Bonnet
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mais où est donc passée la journée d’hier ?

Je suis allé voir 3 ruchers pour vérifier que la pression des frelons asiatiques avait diminuée suite à cette gelée matinale et bien non, aussi mettre un isolant thermique sous les planchers des ruches.

Le matin j’étais sur le coup du contact de la veille sur facebook avec Laure. Je sais qu’avec son mec ça va pas. Message : « Confinée ? » et c’est parti, elle est clown dans les hôpitaux pour les enfants très malades. Bon là elle me fait savoir que c’est pour les personnes âgées maintenant, en fait je ne sais pas si c’est à plein temps et puis avec ce virus faut pas rigoler. Un peu compromis le job pour l’instant.

Les enfants ? Obéissants, suivent le mouvement, effrayant, seule solution les aimer. A oui la veille sur Inter le matin Cynthia Fleury expliquait cette évidence. On a causé Raymond Devos, ouverture aux autres. Son job de clown, ça m’intrigue, ouverture des portes, pour rire (vraiment),  pour un sourire, montrer ses belles dents,  mais là avec un masque.

Mais où est donc passée la journée d’hier ? l’après midi après la visite des ruches, le bois du Petit Chaillaud pour chercher des pieds de moutons les délicieux champignons. Incroyable forêt. A force de visites dans ce lieu je vais finir par tomber dedans. Au début je ne trouve rien et dépité j’amorce un retour et là enfin ! Demi-tour, le soir je reviens avec 1kg200. C’est con mais ça met de bonne humeur d’en trouver, faut pas grand-chose parfois.

Il faut avancer doucement dans cette forêt. Je salue les grands arbres, des hêtres pour la plupart, ceux au bord du chemin des muletiers sont les plus imposants, ils ont dû voir passer du monde. J’aimerais pouvoir me fondre dans ces arbres. Cette forêt c’est 10Ha, elle est bordée par deux ruisseaux qui se rejoignent quasiment  au niveau du chemin des muletiers. Cela fait longtemps qu’il n’y a plus de mules qui passent par ici. Des têtes de mules parfois, ce n’est pas gentil pour les mules.

Mais où est donc passée la journée d’hier ? le matin j’ai écris aux Coopérateurs, une lettre pour les Italiens et une pour les apiculteurs de France, pour un rapprochement. Pour une Coopération, faut bien s’occuper, je mesure la distance, il y a trop d’écart, nous sommes trop petits, dans nos têtes surtout.

Je dois faire des patates sautées pour midi et aussi la cure de radis noir, c’est bon pour le foie. Pour ne plus « avoir les foies » ? « Quand les peurs disparaissent, tout le mal disparait car tout le mal vient de la peur», ça c’est puissant, je vais continuer la cure.

Le soir c’est fondu avec une partie de la récolte des pieds de mouton et vin blanc, un peu lourd.

Aussi Nelly trouve mon texte sur Jean Paul bien et me le fait savoir via facebook.

Aux infos c’est floutage de gueule, une loi pour ça ; un mec a assassiné son hystérique, il ne savait pas dire non, on ne peut pas y échapper à l’info.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Le ministère du travail abuse de la précarité pour ses propres salariés
Plusieurs agents contractuels n’ont récemment pas été payés comme ils l’auraient dû. La CGT dénonce l’augmentation de la précarité au sein de l’institution censée veiller à la bonne application du droit du travail, et lutter contre l’explosion des contrats courts.
par Dan Israel

La sélection du Club

Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin