J’accuse la presse qui pratique l’omerta et les mensonges des colonialistes pour parler de ce qui se passe en Ukraine

Par Danielle Bleitrach

 

je résumerai la situation dans le Donbass de la manière suivante, depuis des mois maintenant les Républiques subissent des bombardements de civils continuels. Les accords de Minsk n’ont jamais été respectés et ceci avec l’approbation des gouvernements et médias occidentaux. Des bataillons de punisseurs soutenus activement par l’OTAN et dont l’idéologie officielle est le nazisme font régner la terreur dans les terres qu’ils contrôlent. Hier il y a eu des morts de civils, hier comme avant-hier… Hier comme avant-hier Kiev accuse les rebelles et leur avancée et ceux-ci dénoncent la politique des « punisseurs » nazis qui depuis des mois prennent en otage la population civile, la massacre à l’arme lourde sans la moindre réaction de la « communauté internationale ». Les mêmes qui ont laissé bruler une cinquantaine de morts désarmés dans la maison des syndicats, bombarder jour et nuit les villes du Donbass, tout à coup au signal de Kiev s’émeuvent et passent des images de corps étendus dans la neige en les attribuant sur ordre de Kiev à l’avancée des insurgés.

Il ne vous parleront pas plus de ces soldats de l’OTAN, ces mercenaires retrouvés dans les ruines de l’aéroport de Donetsk, ils vous inventeront une invasion russe, sans apporter le moindre commencement d’une preuve à l’ère des satellites… Ils prendront pour argent comptant les déclarations de Kiev, d’un pouvoir qui s’illustre par des mensonges et des révisions historiques qui en font la risée de tous.

La même presse qui a tu l’horreur, le siège atroce subi par le Donbass qui taisent le rôle des néonazis dans toute l’Ukraine, ceux-là seraient tout à coup sensibles à la « détresse » et à la mort ? Les mêmes qui n’ont pas eu le moindre doute quand Porochenko, le boucher du Donbass s’est pris pour Charlie, les mêmes qui refuseront sans doute d’entendre les mères d’Odessa venues en France demander justice pour leurs enfants, les mêmes qui refusent de dénoncer l’interdiction du Parti communiste, la répression subie par ses membres et qui ne répercuteront pas leur parole, parlent de paix en larmoyant, comme s’ils avaient fait le moindre geste en la faveur de la paix. Comme s’ils n’avaient pas depuis le début soutenu un coup d’Etat de l’OTAN avec de pseudo pro-maidans épris de liberté et déjà entourés des nazis.

Ils n’ont accordé aucune chance à la paix, aucune chance aux enfants morts et maintenant que leur gouvernement d’oligarques corrompus et de nazis fous est menacé, maintenant que l’étau se desserre un peu sur une population martyre, ils nous parlent de paix sans jamais rien faire pour que celle-ci intervienne.

Ils poussent si loin leur hypocrisie qu’ils ne veulent même pas savoir, déranger leur certitude russophobe… Cela me rappelle la propagande coloniale, celle qui ne cessait de parler des morts de fellaghas, organisait le meurtre de jeunes soldats de ma génération, couvrait les tortionnaires jusqu’au bout.

Les accords de Minsk n’ont été utilisés que pour empêcher les miliciens d’autodéfense de reprendre l’ensemble du territoire qui est celui du Donbass y compris Marioupol. Il y a eu dans cette ville un massacre comparable à celui intervenu à Odessa bien que de moindre ampleur pour en faire un bastion des « banderistes » Désormais les forces des milices qui ont vaincu les troupes installées à l’aéroport et qui tiraient à l’arme lourde sur Donetsk refusent d’être cantonnées et elles avancent en libérant les territoires. Quand on connaît un peu la zone dite de Novorossia qui comprend tout le sud-est, on sait que le couvercle d’oppression subi depuis des mois peut éclater… C’est vrai pour Odessa, ça l’est également pour Kharkov, mais même pour Dnipropetrovsk qui est devenu le siège de pravy sektor. Il s’agit de villes à qui a été imposé l’ordre nazi né du coup d’Etat.
Alors nos médias qui ont laissé massacrer sans un mot de pitié plus de 4000 individus dont une majorité de civils tout à coup parlent de paix… De qui se moque-t-on?

Oui l’Ukraine est en train d’éclater et pas seulement dans novorossia, mais c’est tout le pays qui a perdu son unité nationale parce que celle-ci a été identifiée à une idéologie criminelle, un nationalisme de voyous et de corrompus. Si la proposition fédérale du parti communiste d’Ukraine avait été acceptée et si ce pays n’était pas devenu une marionnette aux mains de l’étranger dans sa croisade antirusse, nous n’en serions pas là. Est-il encore temps? je l’ignore… Mais ce n’est certainement pas en poursuivant dans la voie qui a été initiée par le coup d’Etat que l’on résoudra les problèmes.

Qui aura le courage d’affronter quatre témoins venus faire une tournée en France , trois femmes et un homme, deux mères d’Odessa et deux membres du Parti communiste d’Ukraine?  Quelle certitude colonialiste préférez-vous à leur vérité?

source:

https://histoireetsociete.wordpress.com/2015/01/25/jaccuse-la-presse-qui-recouvre-lomerta-et-les-mensonges-des-colonialistes-pour-parler-de-ce-qui-se-passe-en-ukraine/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.