Interview de Christophe CASTANER sur la disparition de STEVE

Interview de CASTANER

 

Interview  du ministre de l’intérieur  Christophe  CASTANER  concernant  la mort de STEVE à NANTES .

 

Le journaliste (indépendant désigné par  LREM) :

Monsieur le ministre , où en est l’enquête concernant  la mort de Steve Maia Caniço ?

CASTANER : deux hypothèses ont été retenues  . L’accident et la chute dans la Seine  dues à     l’ absorption  massive d’alcool et de drogue  et  le suicide .Ce jeune était en effet d’après les premiers éléments de l’enquête  très fragile psychologiquement .

Le journaliste :

Etes -vous sûr  qu’il s’agisse de la SEINE ?

D’après les premiers éléments de l’enquête il semblerait effectivement  qu’il s’agisse de la SEINE , mais des vérifications sont en cours .

Le journaliste :

N’ y a-t-il pas eu malgré tout ce soir -là une charge très légèrement  exagérée de la part des forces de police ? On a parlé de gaz  lacrymonège  de tirs  de LBD  et de grenades de désencerclement .

CASTANER :

Effectivement  ces moyens ont été utilisés .Mais uniquement  pour impressionner . Les forces de l’ordre  ont tiré dans  la SEINE . Enfin dans l’eau ; je n’ai toujours pas confirmation  pour le nom  du fleuve . Nous avons malheureusement  à déplorer la mort de quelques poissons  et crustacés  dont un éborgné par un tir  de LBD mal cadré . Nous avons immédiatement  présenté nos excuses  au ministre  de l’écologie  François de RUGY .

Le journaliste :

Etes vous sur que François de RUGY soit toujours  ministre de l’écologie ?

CASTANER :

A l’entendre il semblerait que oui , mais des vérifications sont en cours .

Le journaliste :

Certains journaux  dénoncent les violences policières  que  leur répondez-vous ?

CASTANER :

Depuis l’affaire des gilets jaunes , aucun policier n’a été inquiété par la justice  . Cela démontre bien leur professionnalisme  . Les  gendarmes et policiers  n’ont blessé personne .

Le journaliste :

Vous pensez que certaines personnes pourraient se mutiler volontairement pour discréditer les forces de l’ordre ?

CASTANER :

Nous n’en avons pas encore la preuve formelle mais des investigations sont en cours .

Le journaliste :

Pour en revenir  à l’affaire STEVE , quelle mesure comptez-vous prendre pour éviter  que ce genre d’incident ne se reproduise ?

CASTANER :

Incident , je trouve le mot un peu fort . Mais pour répondre à votre question très pertinente , une première grande mesure  va être prise rapidement . L’apprentissage de la natation va devenir obligatoire pour tout le monde quel que soit l’âge .

Le journaliste :

Et pour les handicapés lourds ?

CASTANER :

Un programme  pour perdre du poids leur sera proposé . Nous ne pouvons plus tolérer ces accidents dus à l’insouciance  et au je men foutisme .

Le journaliste :

Dernière question , monsieur le ministre . Beaucoup de français pensent que vous les prenez pour des cons. Que leur répondez-vous ?

CASTANER :

Rendons leur justice .Ils n’ont pas toujours tort .

 

 

.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.