La poésie et La lutte

Amis, Frères, Camarade, Citoyens du monde, C'est juste un petit poème

Amis, Frères, Camarade, Citoyens du monde,

·          Civitanoj de l’mondo jamManojn teksu ni Sub la stelaro

·          Bürger der Welt / Es its Zeit das wir unsere hände / Unter den Sternen weben

·          Citoyens du monde il est temps de tisser nos mains sous les étoiles

 

Nous ne sommes pas femmes et hommes qu’on résigne

Ne comptez pas surtout que l’on courbe le dos

 

La haine n’a jamais conduit à un digne combat

La gâchette d’une arme n’est pas porteuse de foi

Tueurs assassins d’un jour

vous n’êtes que poussière

ne vous cherchez pas dans un miroir

                        vous n’existez pas

 

Notre cœur saigne mais nous ne baisserons pas la tête

 

Citoyens du monde,

Humains de la planète terre

Pour moi le seul réseau social qui vaille

C’est vous

            C’est toi à mes côtés

Lorsque nous sommes rassemblés 

sur une place ou

dans la rue

Pour chanter le chant qu’Eluard nous a

Transmis sur ses cahiers d’écolier

 

Tueurs assassins d’un jour

vous n’êtes que poussière

                        résidus

rejetés

par les vents nauséabonds de la haine

vous n’existez pas

La haine n’a jamais conduit à un digne combat

 

Ne laissons pas l’écran d’ordinateur

Masquer les battements de nos cœurs

 

Nous ne sommes pas femmes et hommes qu’on résigne

Ne comptez pas surtout que l’on courbe le dos

 

Qui es-tu Charlie

viens me le dire

tu me reconnaitras bien

           je suis sur la place

                                              

 

Gérard-André

 

Interprète, mélodiste-compositeur, Auteur,

Etais La Sauvin (Yonne) Le lendemain du 7 janvier 2015 (complété le 11 janvier 2015)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.