Les verriers de Givors en Cour d’appel le 25 février

Au boulot n° 528

 

 

 

 

Lorsqu’en juin 2013, 60 anciens verriers de Givors ont saisi le Conseil des Prud’hommes de Lyon afin d’obtenir de leur ancien employeur des attestations d’exposition à l’amiante et autres produits cancérogènes, ainsi que la reconnaissance du « préjudice d’anxiété », ils ne savaient pas qu’il faudrait autant de temps pour que justice leur soit rendue.

 

Une enquête de santé, printemps 2009 parmi les 645 adhérents de l’Association des anciens verriers avait fait apparaître la gravité des risques. À partir de 209 réponses on observait 127 cas de malades ou décédés. 210 pathologies étaient observées (un même individu pouvant en développer plusieurs). Parmi ces pathologies : 93 cancers, 82 autres pathologies déterminées, 10 autres non déterminées, 11 morts subites et 10 décès dont les causes étaient interrogées. 53 produits cancérogènes ou dangereux pour la santé ont été identifiés.

 

Le refus de la direction de délivrer des attestions d’exposition aux produits toxiques, en violation du Code du travail, empêchait les anciens salariés de bénéficier de suivis médicaux post-professionnels auxquels leur donnait droit le Code de Sécurité sociale. Depuis la fermeture de la verrerie, 15 cancers d’origine professionnelle ont été reconnus. L’amiante, la silice, l’arsenic, le benzène, les huiles minérales, les hydrocarbures et solvants en sont les causes. Les nombreux décès et pathologies observés dans leurs rangs accroissant l’anxiétéde ces hommes gravement exposés.

 

Leur procédure n’a pas abouti en septembre 2014 ni en février 2016, mais après les arrêts de la Cour de cassation d’avril et septembre 2019 concernant les Houillères de Lorraine et celui de la Cour de Douai du 29 janvier 2021 concernant les Charbonnages de France, le 25 février 2021se tient enfin l’audience de la Cour d’appel de Lyon pour examiner le dossier des verriers.

 

Au bout de huit ans, l’heure, enfin, de la justice  ?

 

Gérard Filoche

 

(Association des anciens verriers de Givors,  www.verriers-givors.com)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.