mars avril 2021 Vivre en entreprise sous covid-19

Au boulot n°541

 

 

Sur le Covid et sur la question du télétravail, les constats sont partagés, les entreprises ne jouent pas le jeu : lassitude, organisation du travail non adaptée, situation contrastée en fonction des secteurs, négligence patronale. Certains salariés symptomatiques sont obligés de travailler, manque de protection, problèmes dans la gestion de la prise de repas, remise en cause de certains droits, indemnités de repas et de transport.

Lorsqu’un cluster est identifié, il faut insister pour que l’ensemble du personnel soit testé : on a vu 4 sur 5 salariés concernés dans le même service et selon le patron (qui n’avait même pas informé le médecin du travail) c’est « parce qu’ils font leur pause cigarette ensemble ».

Dans un autre cluster, le directeur ne souhaite pas isoler les cas positifs et continue à faire travailler des salariés.

Dans un centre d’hébergement d’urgence où 38 migrants et 4 salariés ont été testés positifs, pas d’informations sur des contaminations éventuelles des usagers, il a fallu insister pour un dépistage massif et préconiser le port du masque FFP2 pour les travailleurs sociaux exposés.

Au siège parisien d’une société de collecte de déchets les représentants du personnel ont du saisir l’inspection du travail : le recours au télétravail pour les 120 salariés du siège avait été massif pendant le premier confinement, mais depuis mi-janvier la direction a demandé aux salariés disposant d'un bureau individuel de revenir en présentiel à 100 % et aux autres de ne plus télé-travailler qu'un ou deux jours par semaine.

Une entreprise de travail temporaire mise en demeure par la Direccte notifiée en fin d’année 2020 est (re)contrôlée quatre mois après : persistance constatée à l’absence de port du masque au sein des espaces collectifs et absence de mise en place du télétravail, il a fallu menacer de saisir le juge sous la forme de référé.

Sans loi cadre contraignante, sans moyens de contrôle suffisants de l’inspection du travail et sans sanction, ainsi va la santé et la vie dans les entreprises en temps de Covid-19

 

Gérard Filoche

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.