gérard jacquemin
Abonné·e de Mediapart

106 Billets

5 Éditions

Billet de blog 11 déc. 2013

Ecosophie

gérard jacquemin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

F.Guattari © 

Dans son numéro 5 de mai 1985, “L’autre Journal”, le journal de “la pensée discordante”, publie un entretien avec Felix Guattari , psychiatre, philosophe disparu en 1992. De Marx à Lacan en passant par Freud et Deleuze, Felix Guattari reste une référence par ses pensées et ses écrits, il fut un adepte de l’Ecosophie , concept reprit plus tard dans un essai intitulé les Trois Ecologies (1989) dont “Le Monde” se fit l’écho :

Félix Guattari enfonce le clou en constatant que la société de consommation, ” qui confine à l’infantilisme “, doit laisser la place à l’” écosophie “. Cette nouvelle philosophie repose sur trois écologies : la première, environnementale, est l’écologie telle que la conçoit le sens commun ; la deuxième, sociale, consiste à s’opposer au ” capitalisme mondial intégré ” en recréant autour de soi des espaces d’économie autonomes ; la troisième, enfin, est mentale. Elle doit permettre la réhabilitation de la subjectivité et de la singularité. (ENQUETE LA FRANCE ” ECOLO ” Les intellectuels aussi Article paru dans l’édition du 10.06.92)
 
Voici un cours extrait de l’entretien publié dans “L’autre Journal” en 1985 et qui montre encore une fois que les penseurs d’hier portaient des idées prémonitoires qui sont toujours d’actualité:
” On vit une période où la passion de l’existence est court-circuité par l’immersion des individus dans un réseau de rapports de dépendance de plus en plus infantilisant. Celà correspond à un certain usage des machines de production, des instruments médiatiques, des équipements de vie sociale et des institutions d’assistance. Usage qui consiste à capitaliser la subjectivité humaine pour qu’elle se discipline et se consacre à faire durer un vieil ordre social, des hiérarchies quelques fois héritées du Moyen Age…Mais en attendant cette entreprise d’infantilisation est en train de prendre des proportions immenses. C’est vraiment devenu l’entreprise numéro un, l’industrie de pointe.
Moi, de manière que j’espère humoristique, je vois l’histoire de la subjectivité humaine comme celle d’une formidable succession de dégringolades. Par rapport aux nôtres, les sociétés néolithiques, extraordinairement capables de percevoir les choses du cosmos, de la poésie. Le coup de crayon des types de Lascaux, les inscriptions sur le corps, la danse, fabuleux…!”

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Politique économique
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin
Journal
Variole du singe : « J’ai un ami qui l’a attrapée, ça m’a convaincu de me faire vacciner »
Selon les derniers chiffres, 25 000 personnes ont été vaccinées en France contre le Monkeypox. Une campagne jugée insuffisante par certaines associations. Le gouvernement s’en explique par les difficultés logistiques liées au stockage des doses. Reportage au Checkpoint, à Paris, qui a déjà vacciné un millier de personnes.
par Christophe Gueugneau

La sélection du Club

Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain
Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871
Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement