L’omnisports : agréger pour innover

Une grande diversité (d’origines, de tailles, de cultures, d’histoires…) des clubs fonde l’existence de notre fédération. Au fil du temps, petit à petit, nous avons été en mesure, à partir de toute cette matière vivante, de structurer des axes de travail, ces piliers qui émanent de vos actions à tous et engendrent aujourd’hui notre apport commun.

Au cours des années, notre projet fédéral s’est affirmé. Sa force aujourd’hui est de ne pas être une « vue de l’esprit » sortie de quelques cerveaux éclairés mais d’être ancré sur les clubs et leurs rapports aux territoires sur lesquels ils rayonnent.  Une grande diversité (d’origines, de tailles, de cultures, d’histoires…) des clubs fonde l’existence de notre fédération. Au fil du temps, petit à petit, nous avons été en mesure, à partir de toute cette matière vivante, de structurer des axes de travail, ces piliers qui émanent de vos actions à tous et engendrent aujourd’hui notre apport commun.

Le club omnisports est resté ainsi au cœur du sport, une richesse utile qui s’est adapté, a résisté quand il le fallait, a autorisé, grâce à ses structures, à son organisation, aux liens que vous avez su tisser avec les collectivités locales, l’émergence de nombre de discipline sportive. Il leur permet de continuer de vivre et de rayonner sur les territoires. Il agit avec efficacité sur les grandes questions sociétales (féminisme, anti racisme, laïcité, luttes contre les inégalités…) qui ne manquent pas d’interagir avec le sport. Il est maintenant un acteur majeur du sport détente, du sport santé, de nouvelles pratiques tout au long de la vie…

Un premier bilan des actions soutenues et financées dans le cadre de l’expérimentation de la nouvelle agence pour le sport avec les anciens crédits déconcentrés du CNDS, parle de lui-même : les axes de travail que nous avons retenus sont en adéquation avec vos actions, avec votre travail de terrain. Qui pouvait en douter puisqu’ils sont l’émanation de toutes ces années de travail collectif ?  Mais cela méritait d’être souligné.

A nous maintenant de mailler ces actions, de les mettre en réseau, de les faire monter en puissance, de les valoriser pour que ces aides à la mise en œuvre en rencontre localement d’autres et permettent ainsi leur développement. Nous disons bien « aides locales » car tout laisse à penser, avec le projet de loi de finances 2020, que les moyens consacrés par l’Etat vont rester limités. Nous le regrettons.

Plus que jamais, pour aller plus loin, pour avancer le club doit donc être mieux en interaction avec son « écosystème » dans la diversité de ses composantes. C’est la clé pour avancer, pour être pertinent sur les besoins et les aspirations, évoluer à partir de leur prise en compte ; C’est la clé aussi pour trouver de nouveaux moyens afin d’y répondre avec de nouveaux outils, avec de nouvelles activités, dans de nouveaux domaines, en liaison avec de nouveaux partenaires pour rester ainsi l’acteur incontournable du sport de demain.

La journée d’étude d’Angers est conçue pour vous y aider. Venez-y avec vos expériences, avec vos questions… La FFCO et le SCO Angers omnisports, qui fête ses 100 ans, vous y attendent avec cette volonté.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.