A propos du suicide de l'Europe

Ce qui est formidable est, une fois de plus, l'ignorance crasse de la part des réalisateurs de ce film, par ailleurs très utile, de la situation politique et sociale réelle de la Suède, leur complaisance envers  l'autosatisfaction suédoise, et leur choix d'une comparaison entre la Grande Bretagne et le le "modèle suédois", alors que :

-l'idée communautariste est au centre de la politique suédoise, elle a tourné le dos à l'intégration linguistique, et c'est la cause d'une intégration seulement réiussie sur le papier et dans quelques cas soigneusement choisis, qui a conduit au contraire à l'apparition de communautés lingusitiques et éthniques.

-La politique des quotas municipaux d'immigrés a été conduite sans aucun discernement, sans que soit mesuré ni pris en compte l'accueil des populations suédoises, principalement rurales, aux nouveaux venus — imaginons des défilés de burquas intégrales à Rémalard (Orne) et tous les fantasmes auquel cela donnerait corps.

-cette politique communautaristse a mené à ce que 49 députés anti-immigration des Démocrates suédois aient été bel et bien été élus au parlement par leurs concitoyens,et, seul exemple en Europe, qu'ils se fassent les arbitres de la politique gouvernementale. Ils ont contraint les sociaux-démocrates au pouvoir depuis octobre 2014 à appliquer le budget de leurs adversaires de l'opposition de droite et ils ont déclaré bloquer désormais tout vote législatif tant que ne seront pas prises les mesures anti-immigration qu'ils exigent.

-la diffusiondes des idées et des comportements xénophobes dans le pays est en hausse, selon toutes les enquêtes, et la chaîne SVT montre tous les jours comment, sous le discours social-démocrate et politiquement correct lénifiant, c'est l'intolérance, la brutalité et la bêtise inhérente au fascime ordinaire qui animent de plus en plus de "braves gens".

En conclusion de ce court billet, plutôt que de se laisser aller par paresse et par négligence à la resucée de clichés, les auteurs du film auraient été avisés d'interroger la réalité et de se demander pourquoi l'exemple suédois d'une "intégration réussie" a pu conduire à mettre littéralement au pouvoir une extrême droite radicalement raciste et à leur donner une tribune qui fait s'élargir leur influence, de nous procurer quelques clefs pour comprendre ce processus actuellement en cours en Suède et qui menace l'Europe toute entière.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.