Vous avez des fourmis charpentières dans votre maison ?

Alors lisez ceci afin de tout savoir sur ces bêtes noires et d’établir la meilleure manière pour les éliminer. Voici des points essentiels concernant les fourmis, leur mode de vie, leur reproduction, etc.

ekran-resmi-2019-02-16-19-44-31

La reproduction des fourmis charpentières

Durant le printemps, celles-ci s’aventurent hors de leur colonie afin de se reproduire. En général les fourmis mâles sont inactives et meurent quelques temps après l’accouplement tandis que les femelles restent. C’est pour cela que c’est à la présence de ces dernières qu’il faut vraiment penser. Les femelles vont ainsi à la recherchent d’un endroit qui leur convient afin d’y bâtir leur nouvelle colonie.

Espèces de fourmis charpentières

On compte entre 2 et 5 espèces de fourmis. Elles sont de couleur noire avec de la couleur marron au milieu de leur corps. Ces types d’insectes sont beaucoup plus gros que les fourmis qu’on a l’habitude de voir (les fourmis traditionnelles). Leur taille varie entre 8 et 20 mm de longueur.

Les fourmis mangent elles le bois ?

Beaucoup de gens croient que ces animaux mangent le bois alors qu’ils le creusent juste pour y installer une habitation. Les fourmis charpentières ne mangent donc pas le bois mais le rejettent après avoir creusé. Cependant il est important de savoir que ces trous d’air qu’elles laissent au niveau du bois affaiblissent la charpente de la maison et peuvent même la détruire.

Où logent les fourmis charpentières ?

Ces bêtes sont la plupart du temps nichées au niveau du bois humide ou de celui qui est en décomposition. Elles peuvent ainsi avoir comme installations les piquets de clôture, le bois de chauffage disposé au dehors, les poteaux de téléphone, les galeries, etc. Elles ont surtout un facile accès quand le bois est en contact avec le sol. Ce qui fait qu’il faut beaucoup de vigilance pour pouvoir repérer ces insectes.

Voit-on les fourmis charpentières à l’extérieur ?

Bien sûr, ces animaux sont aussi trouvés à l’extérieur et cette présence est tout à fait normale. Ils sont des animaux prédateurs et peuvent des fois éliminer certains insectes nuisibles et qui sont indésirables. Ce qui fait que pour certains, la présence des fourmis charpentières dehors est quelque chose de souhaitable. 

Est-ce normal de voir des fourmis dans la maison ?

Sachez que voir des fourmis charpentières dans votre maison ne signifie pas forcément qu’elles sont là pour détruire votre charpente. Elles peuvent juste y être de passage en cherchant de quoi se nourrir, dans ce cas vous ne les reverrez pas de sitôt. Cependant si vous voyez ces insectes régulièrement dans la maison, alors il y a sûrement une colonie qui se cache dans votre domicile. Vous pouvez ainsi faire appel à un exterminateur pour qu’il vous aide à vous en débarrasser.

Surveillez tous les endroits humides de votre maison

Vu que ces animaux préfèrent loger dans les zones humides alors il est essentiel que vous gardiez un œil sur toutes les parties humides de votre maison. Parmi elles on peut citer les fonds des armoires, le coté arrière de la machine lave-vaisselle, le rebord des fenêtres… garder un œil permanent sur ces zones vous permettra de prévenir toute installation de colonies de fourmis. Sachez également que ces insectes ont l’habitude de sortir par les petites fissures, par les joints de cadrage ainsi que d’autres endroits. Soyez vigilant afin de guetter une éventuelle sortie de ces bêtes noires.

Comment savoir qu’il y a des fourmis charpentières à la maison ?

Celles-ci se trouvent une habitation en creusant la charpente de bois. Ainsi lorsque le bois est creusé, des résidus laissés par la création de leur tunnel sont visibles. Ainsi si vous voyez de manière régulière de la sciure de bois en petits tas alors sachez que ce sont les fourmis charpentières qui sont passées par là. Dans ce cas vous pouvez contacter un professionnel afin qu’il procède à leur extermination.

Se débarrasser des fourmis charpentières

Pour éliminer ces insectes il faut tout d’abord commencer par éliminer la reine. Et pour trouver cette reine, il faut que vous parveniez à détecter là où se trouve le nid principal car une fois que vous l’avez trouvé, le reste sera facile pour vous. Il faut ainsi une destruction du nid principale pour réussir l’extermination. Cependant si les choses débordent et que vous ne pouvez plus contrôler l’infestation, faites appel à un professionnel exterminateur

Exterminer les fourmis lorsque le nid se trouve à l’extérieur

Si vous êtes parvenus à trouver le nid principal et qu’il se trouve à l’extérieur alors plusieurs méthodes s’offrent à vous. Vous pouvez choisir d’y verser de l’eau bouillante ou de l’eau savonneuse tout en vous assurant de l’inonder entièrement. Vous pouvez également utiliser un insecticide tout comme vous pouvez saupoudrer le nid de cendre de bois, de poivre rouge, de poudre d’os…

Extermination quand le nid se trouve à l’intérieur

Dans ce cas vous pouvez utiliser des appâts liquides ou des appâts en poudre avec du borax comme base. Vous pouvez créer votre appât maison avec d’une part de la poudre de Borax et de l’autre du sucre à glacer. Répandez le ensuite près du nid et dans les endroits fréquentés par les fourmis charpentières. Faites bien attention au borax qui est très toxique. 

Gestes préventifs à l’intérieur de votre maison

Pour prévenir et éviter l’arrivée des fourmis dans votre maison, il y a quelques actions simples à appliquer. Nettoyez fréquemment les comptoirs de la cuisine ainsi que le plancher afin de les rendre propre. Mettez tous vos ordures ménagères dans une poubelle extérieure et rangez vos aliments au niveau de boites étanches.

Gestes préventifs à l’extérieur de la maison

Au niveau externe, veillez à éliminer tout bois pourri ou humide qui est autour de votre maison et éloignez également le bois de chauffage. Procédez au calfeutrage des différentes fissures et crevasses que vous auriez décelées. Installez des moustiquaires au niveau de toutes les ouvertures permettant un accès dans la maison.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.