Gervaise THIRION
Abonné·e de Mediapart

27 Billets

3 Éditions

Billet de blog 16 déc. 2017

Egalité femmes-hommes : une cause nationale de plus ?

En témoigne le « Tour de France de l’Egalité » qui a fait étape mercredi 13 décembre à Strasbourg.

Gervaise THIRION
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, et Nathalie Loiseau, Ministre des Affaires Européennes, ont fait escale au Conseil de l’Europe (CoE) pour un débat avec les « jeunes » de la région Grand-Est.

Au cœur des discussions « l’égalité femmes/hommes. Une bonne fois pour toutes » sujet hautement d’actualité et thème de la campagne lancée le 4 octobre par le gouvernement français. Le Palais de l’Europe s’imposait en la circonstance.

Le Conseil de l’Europe (CoE),  haut lieu de la défense du droit des hommes, des femmes et même de l’égalité de genre.

Mme Gabriella Battaini-Dragoni, Secrétaire générale adjointe du Conseil de l’Europe était chargée de l’accueil de nos deux ministres (ministresses?). Après un petit préambule signalant sa fierté  d’avoir été la première femme nommée à ce poste, elle a très clairement rappelé le rôle du CoE dans le combat pour l’égalité entre les genres « Nous œuvrons en établissant des normes juridiquement contraignantes dans les domaines concernés. Et nous encourageons les bonnes pratiques… Notre point de départ est la Convention européenne des droits de l’Homme… Son article 14 et son protocole N°12, interdisent clairement la discrimination, notamment fondée sur le sexe… Toute personne peut, en dernier recours, s’adresser à la Cour Européenne des droits de l’homme, dont les arrêts sont obligatoires et contraignants »

Et de citer d’autres textes telles que la Charte sociale européenne, la Convention sur la lutte contre la traite des être humains et, surtout, la Convention sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes (Convention d’Istanbul), le traité international le plus audacieux (« gold standard ») pour lutter contre les violences sexistes. La loi a tout prévu, il suffirait de l’appliquer. L’actualité nous invite à en faire opportunément un usage impératif.

Le Droit des femmes, ce sont les femmes qui en parlent le mieux. Enfin!

Un seul homme était invité à siéger à la table de conférence. M. Nils Muizniek, commissaire aux Droits de l’Homme depuis 2012 est connu pour son expérience en matière de suivi international des droits de l’homme et ses engagements contre toutes les discriminations. Il vient de rendre public son dernier rapport s’intéressant à la santé et aux droits sexuels et reproductifs des femmes en Europe. Une vue d’ensemble des obligations qui incombent aux États en vertu des normes européennes et internationales des droits de l’homme. Sa présence était évidemment justifiée.

Strasbourg n’a pas attendu.

A la tribune, la représentante de la ville était Mme Nawel Rafik-Elmrini, adjointe au maire, chargées des affaires européennes et internationales, relayée ensuite par Mme Françoise Bey, adjointe au maire en charge de la politique municipale en faveur des droits des femmes et de l’égalité de genre.

le 10 janvier 2010 la ville de Strasbourg signait la  charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale et s’engageait dans un plan d’actions qui permette d’entreprendre des actions concrètes, afin de combattre la persistance et la reproduction des inégalités et de promouvoir une société égalitaire.

En lien avec les associations locales, Strasbourg organise chaque année un colloque sur les violences faites aux femmes.

Un deuxième plan d’action est engagé pour la période 2017-2020. Toutes les infos sont disponibles sur le site :

https://www.strasbourg.eu/droits-femmes-egalite-genre

Le Tour de France de l’égalité. Explications.

L’ambition de l’opération « Tour de France de l’égalité femmes-hommes » est de donner l’opportunité à chaque citoyenne et citoyen de s’exprimer sur la manière dont il appréhende la question de l’égalité femmes-hommes et sur ce qu’il attend des pouvoirs publics pour la faire progresser.

Plus de 300 ateliers thématiques seront organisés, partout en France, coordonnés par 18 directrices régionales aux droits des femmes et à l’égalité. Le calendrier et les thèmes sont consultables sur le site

http://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/franceegalite/.

L’idée est de transformer les mentalités pour faire changer les comportements, « en voilà une idée qu’elle est bonne ! » aurait dit Coluche. Pourquoi n’y a-t-on pas pensé plus tôt ? That is the question !

La campagne a débuté le 4 octobre 2017, elle s’achèvera le 8 mars 2018, journée internationale des droits des femmes. Cinq mois pour mobiliser la société civile et sensibiliser l’opinion.

Les femmes en marche !

Au conseil de l’Europe, les dames ministres se sont montrées attentives aux questions, témoignages et propositions qui leur ont été adressées. 300 jeunes, étudiants ou en formation professionnelle, étaient au rendez-vous pour prendre la parole dans les domaines les plus divers (privé, entreprise, médias…).

Le matériau recueilli, ici et dans les 17 autres régions de France, devrait permettre de dégager les priorités thématiques annuelles de la  « grande cause nationale » choisie par le Président de la République. Aujourd’hui, à Strasbourg, Tommy, un petit robot, est prêt à recueillir toutes questions et suggestions (www.strasbourgvision.org)

On peut déjà en tirer le constat que tout commence dès la maternelle et qu’il serait bon de « mettre le paquet » sur l’éducation.

L’initiative est belle, le dispositif a l’air de fonctionner. On attend les résultats. On en rendra compte.

Gervaise Thirion.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Journal
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat