Des quartiers délabrés et marqués par la guerre, il y en a beaucoup en Libye: immeubles éventrés, balles saillantes, familles meurtries… La Libye post-Kadhafi ne fait pas rêver tous les Libyens, c’est en tout cas ce que montre un reportage ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Comme le disait une "Grand Sage" Africain que j'ai connu "on n'apprécie le bonheur que lorsqu'on l'a perdu". Il s'agit du Président Ivoirien "Houphouët Boigny".