Gil DELHOUME
Abonné·e de Mediapart

31 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 oct. 2015

Déclarer un medecin traitant pour les enfants, ça sert à quoi?

Gil DELHOUME
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La loi santé du gouvernement prévoit l'instauration d'un médecin traitant pour les enfants. Actuellement, c'est à partir de 16 ans que nous avons l'obligation de choisir un médecin traitant, sans quoi le remboursement de chaque consultation de généraliste ou spécialiste, chaque examen radiologique, est sérieusement amputé. Ainsi, si vous avez oublié de le faire, la sécurité sociale ne vous rembourse que la moitié de votre consultation chez le généraliste et fait donc une économie d'environ 8 euros sur chaque consultation. Mais pas que. Car la pratique montre que si vous changez de centre de sécurité sociale (exemple: un étudiant qui doit choisir une sécurité sociale étudiante, ou qui la quitte pour revenir au régime général), le choix de votre médecin traitant n'est plus enregistré et vous êtes déclaré "hors parcours de soins" sans avertissement. En conséquence, vous perdez 8 euros sur chaque consultation chez votre généraliste, sans le savoir.
De même si vous consultez un autre praticien en l'absence de votre médecin traitant, ou si vous etes en déplacement, en congé, séjournez dans une autre commune: si le médecin consulté oublie de cocher la case "médecin remplaçant" ou "hors residence habituelle", ce qui est fréquent, il en va de meme.
Combien de millions d'économie sont-ils ainsi réalisés chaque année sur votre dos, étendus à l'échelle de 60 millions d'habitants? Pourtant vous étiez de bonne foi et croyiez rester dans le "bon" parcours de soins...

Pourquoi ces dysfonctionnements injustes, dont vous, patients, êtes les victimes, sont-ils maintenus? Pourquoi cette loi ne les corrige-t-elle pas?
Cette mesure va être étendue aux enfants. Quel autre intérêt pensez-vous qu'elle puisse avoir que réaliser ainsi des économies sur vos deniers?
Avez-vous l'habitude pour vos enfants de les changer souvent de médecin?

Souvent des lois présentées comme généreuses peuvent-elles cacher aussi des intentions moins pures.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les documents ultra-confidentiels saisis par le FBI
L’inventaire de la perquisition menée par le FBI au domicile de Donald Trump, en Floride, a été rendu public vendredi. Les agents fédéraux ont saisi dans la villa de l’ancien président plusieurs documents classés top secret et diverses notes, dont l’une concerne Emmanuel Macron. Trump est soupçonné d’avoir mis en danger la sécurité nationale.
par Patricia Neves
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Énergies
Pétrole : les effets « très limités » des sanctions occidentales contre la Russie
Le pétrole est plus que jamais une manne pour Moscou. En dépit des sanctions, la Russie produit et exporte pratiquement autant qu’avant l’invasion de l’Ukraine, selon le rapport de l’Agence internationale de l’énergie, et les prix se sont envolés.  
par Martine Orange
Journal
Projet de loi immigration : des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe
Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou
Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua