entièrement humains, rien qu'humains(3): les langages

Sapiens fabrique des systèmes de signes , les grave, les écrit, les enregistre, se dotant ainsi de "mémoires externes" où chaque personne peut venir puiser. Encore faut-il avoir appris leur maniement. Encore faut-il se méfier du poids de l'affectif et du social sur leurs emplois.

Parler, c'était déjà bien plus que "communiquer" au présent et en présence. C'était pouvoir mémoriser et "reconvoquer" des faits, des actes, des projets, des histoires et des croyances. C'était pouvoir "influencer", "commander", "remercier"ou"menacer".

L'écriture a fait proliférer les pouvoirs de notre espèce, pour le meilleur et pour le pire.Les arts émeuvent, font imaginer, euphorisent. Les croyances, les religions,les pouvoirs sociaux utilisent des signes phonétiques ou figuratifs pour "relie", "mobiliser", "faire se reconnaître" leurs adeptes ou adhérents, ou "fanas"...les sciences "encodent" leurs activités, leurs découvertes.

Toutes les activités humaines s'accompagnent, se dotent de codes ou de langages ,et les utilisent, en même temps qu'elles se servent du "langage courant" dans chaque groupe.

Et les langues, les codes évoluent , sont des outils, des armes, des enjeux. On tue ,ou on meurt, pour imposer ou défendre des signes. On prend pouvoir sur des personnes ou des groupes , on exerce ce pouvoir,au moyen de codes, de langage.

La généralisation de pratiques scolaires , à la fois dote les enfants et les jeunes de compétences langagières, et les "enrôle" ou leur sert à se révolter.. Effets multiples et contradictoires,souvent mal décelés, mal jugés, mal soutenus ou combattus.  Les réalités personnelles et sociales peuvent être éclairés ou obscurcis par le langage(sous toutes ses formes).

Etre "loquens" aide "homo" à être plus "faber", plus "socius", plus" sapiens", pour le meilleur et pour le pire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.