pour un bref abrégé d'un bréviaire des abréviations

Je viens de consulter trois livres "de références linguistiques françaises" :le "Petit Larousse (éd.2001); le "Petit Robert"(éd.1993); le Thesaurus Larousse(éd.1992). Pas les pus récents, donc, il s'en faut. Dans chacun,une liste des "abréviations et signes conventionnels" qui y figurent.

Ces trois ouvrages sont ,évidemment l'oeuvre d'équipes. Ils sont "remis à jour" chaque année. 

Le "Petit Larousse" est un dictionnaire encyclopédique illustré d'un millier de pages , avec les habituelles "pages roses" de "locutions, proverbes et mots historiques" (pp1089-1105), et presque 700p. de "noms propres".historiques, géographiques, de dieux et divinités, d'évènements zt ouvrages littéraires., Les abréviations et signes conventionnels (environ 400) figurent en tête d'ouvrage.

Le "Petit Robert" est un dictionnaire de langue. 60 000 mots;, dont 4 000 nouveaux par rapport à l'année précédente (11 par jour...) 2 432 pages, plus "annexes".Environ 400 "abréviations et signes conventionnels". A peu près 800 "principaux auteurs cités".

Le "Thesaurus", "des idées aux mots, des mots aux idées". Trois parties :le monde, l'homme, la société. Et des "sous-parties"le tout regroupant les 873 "articles", dont chacun est- subdivisé en "paragraphes" (de 1 à n). Les paragraphes regroupent les mots par familles de sens, avec renvois à d'autres articles. Environ 200 "abréviations et signes conventionnels"..

Les trois ouvrages sont "basiques": du plus bas niveau...et les utilisateurs y circulent  pour se ressourcer à propos de problèmes de langage scolaires,,professionnels, personnels.

Lorsqu'on pense que chaque mot d'une langue est polysémique,et susceptible d'entrer , de manières toujours originales, dans des textes de longueur variée, produits avec des intentions,pas toutes conscientes ( information, message, expression d'un "état personnel",injonction (de sources d'"autorité" très variées), compte-rendu, bilan, proposition, etc...), la faiblesse des compétences langagières de n'importe quel humain vous explose au visage.

J'ai lu que "les plus défavorisés" des élèves de la période de "scolarité obligatoire" disposaient d'un vocabulaire d'environ 400 mots , et d'outils de construction d'expressions et phrases très  pauvre. Et leurs activités de langage sont envahies par des mots et expressions véhiculés par les médias, et d'origines "artistiques", ,"publicitaires", "politiques", "économiques", "de religions, sectes, bandes"...

Notre espèce, avec le langage, a inventé et développé prolifiquement de multiples outils-armes, très puissants, dont nul individu, nul groupe, n'a la maîtrise..et qui agissent partout et sans arrêt.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.