notre richesse: intelligence et sottise maximales

Première des "grndes questions" de Stephen hawking :Dieu existe-t-il , Il rappelle qu'Aristarque (300av.JC), étudiant les élipses, avait découvert que la RTerre tournait autour du Soleil, et que les étoiles n'étaient pas fixes.

Il y a vingt quatre siècles ...et depuis, que d'inventions, de découvertes, , de fabrications merveilleuses...et  de massacre d'humains parce qu'ils tenaient compte de ce que jadis Aristarque avait appris.

Nos sottises sont la cause majeure de nos pires catastrophes. Et nous nous y cramponnons avec fureur.

Des congénères ont réussi à acquérir un savoir à propos de réalités pour toujours hors de notre portée , que presque tous les autres refusent et haïssent, haïssant par la même occasion ceux qui les ont découvertes et ceux qui en ont appris et compris quelque chose..Lamentable!

Et certaines de nos limites, en même temps, sont niées par ceux-là mêmes qui affirment tout savoir...et refusent les savoirs.

Mais ce n'est pas sur des points comme celui-là que l'attention de nos dirigeants se porte ...pas plus que celle des dirigés..

Nous avons institué l'école pour tous, l'obligation scolaire...et il arrive que l'école rende encore plus sot qu'on ne l'était. Combien d'élèves de seconde savent un peu ce qu'est notre univers, quels sont les caractère communs à toutes ls "branches" mathématiques, quelles sont les exigences à satisfaire par une démarche expérimentale, ce qu'est l'activité langagière , les pouvoirs et les pièges qui en sont une part ...ces quelques questions étant loin d'épuiser la liste des acquisitions de savoir-faire et savoir nécessaires pour tous.

Oui ou non, s'agit-il de questions inesquivables?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.