nous parlons et écrivons : comment cela se fait-il?

Ce qui suit n'est, ni une démonstration, ni l'exposé de convictions personnelles. Ce sont des conjectures, élaborées à partir de ce que j'ai pu apprendre de sciences diverses.

Notre espèce, homo sapiens (biologie) a,; au cours de son histoire, effectué des fabrications de toute sorte (faber).Elle est la seule à avoir fait évoluer ses fabrications , à en avoir inventé, à en avoir imaginé d'autres usages.( le culturel dépasse le génétique, sans l'abolir)

Sapiens est la seule espèce qui "pense" (biologie, anthropologie). Penser, c'est utiliser la "conscience" que l'on a de soi...et de ce que l'on n'est, en même temps, qu'une petite part d'un "réel" qui  englobe d'autres 'moi" différents du mien.  Des espèces très proches de la nôtre peuvent manifester des ébauches de "conscience de soi"(chimpanzé et miroir), et même d'utilisation opportuniste de produits de leurs activités (loutre de mer), ou de"instruments" (branchette mâchouillée), d'incitation à l'imitation de gestes ("démonstration" devant un jeune de cassage de noix), de différenciation de cris indicatifs de danger (simiens, cris "en haut!",( grands rapaces ailés) "en bas!"(carnivores terrestres), "ici même" (serpents arboricoles).Mais aucune n'a de langage, de techniques inventives , évolutives, "personnelles"..

Cela, parce qu'aucune n'a l'ensemble des "traits" spécifiques de homo sapiens.:  mains et station debout, migration de la glotte, naissance "prématurée"sans enfermement dans une poche marsupiale, socialité complexe, volume du cerveau et nombre d d'interconnections et d'itinéraires entre neurones., système digestif d'omnivore., capacité migratoire sans limites .

C'est la présence de tous ces caractères qui a permis l'apparition et le développement impétueux des phénomènes de "conscience de soi et du monde", des activités de pensée  (de "l'image mentale" aux "mémorisations convocables consciemment", des productions et utilisations de "systèmes de signes" (langagiers, signalétiques, emblématiques, ludiques)nombreux, complexes ,et évolutifs tant individuellement que socialement..

La prédominance de signes visuels et auditifs (télésensorialité) , l'invention de séquences indicatives ( l'index pointé, et mobile qui "montre le caché"), de "systèmes langagiers" qui ^peuvent évoquer le non-présent , le non-perceptible,,et induisent  les idées de "passé" et de "futur", et qui, sous leurs formes graphiques, puis "d'enregistrements", permettent la narration sans présence du narrateur, l'envoi de conseils, injonctions, informations à distance temporelle et spatiale intergénérations.,k la production d'"oeuvres"de technique, de savoir, d'art, de politique, d'économie, de philosophie, ,etc...

La pensée permet de "s'évader" du temps et du lieu , de "conserver" des mages, des savoirs, des techniques.

C'est ainsi que nous parlons, écrivons...et entendons-comprenons, lisons-interprétons  ,apprenons, utilisons des outils et des armes "de pensée".

Faber, socius, sapiens, loquens : les quatre "dimensions" de nos activités qui ont fait de nous l'espèce "dominante" de notre planète. ,pour le meilleur et pour le pire.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.