adapter, s'adapter

Dans "la plus belle histoire de l'intelligence", Stanislas Dehaene (professeur au Collège de France) dit que "l'huître est intelligente, puisque elle s'adapte à son milieu".. J'ose être en désaccord...

Un humoriste avait dit :

"l'homme intelligent s'adapte à son milieu; l'imbécile cherche à adapter le milieu.C'est pourquoi tous les progrès sont l'oeuvre d'imbéciles".

Le grand professeur est moins drôle...et moins pertinent.

Je dis que l'huître ne "s'adapte" pas. Elle met en oeuvre ses potentiels génétiques , par essais et erreurs, et réussit, ou non, à survivre. Il y a peu, en Corse, beaucoup d'huîtres sont mortes parce  que la température de l'eau de mer avait atteint 26°C ...et qu'aucune huître ne dispose de dispositifs de réfrigération , ni de moyens de transport rapides.

Les humains ont envahi la planète entière..et même un peu plus, sans que cela soit explicable par lzeur seul potentiel génétique. Le petit d'homme naît primate immature, incapable de survivre  seul, même nourri par sa génitrice. C 'est dans un milieu humain qu'il devient humain. .et "humain de ce milieu-là".En participant à des milieux humains divers, il acquiert des capacités autres que celle de son milieu de naissance.

Il ne "s'adapte" qu'au sens où il se montre capable d'être accepté dans des milieux divers, par "dressages", "apprentissages", "stratégies  comportementales",capacité à coopérer ou s'opposer, dans des situations extrêmement variées. Il peut acquérir des "pouvoirs", faire changer ceux qui l'on fait changer.. C'est "en avec-contre", au travers de coopérations et conflits unnombrables, qu'il conquerra sa "personnalité" originale.

Vouloir dire tout ceal au moyen du seul mot "adaptation", c'st se tromper, et greomper celui qui vous écoute ou vous lit.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.