La philo dans le bac...

Surprise : dans le C lub, où les questions d'école sont très présentes, où en ce moment le bac "fait du bruit.rien sur la nouveauté bac philo...sauf un dessin de Paul Baringou...

J'avais commis un billet là-dessus le 16-06-2016...2 recomm, 0 comme,taire

Rebetote...

C'est une surprise relative : les enseignants, les passionnés de l'Ecole sont nombreux ici...mais leur attention se porte plutôt sur des problèmes locaux ou ^personnels, sur des conflits, sur des "news".

Les billets de JPVéran, de Claude Lelièvre, par exemple,,ont connu une décrue de lecteurs...alors qu'ils portaient sur des "news"...mais vues sous un angle plus réflexif que "réactif"...

Sans illusion, je me risque : 

Deux ou trois sujets sous forme interrogative: Travailler moins,,est-ce vivre mieux? Peut-on échapper au temps? Le travail divise-t-il les hommes? Je les ai pêchés , sans avoir, comme en 2016, cherché à me documenter vraiment...on verra s'il faut le faire.

Remarques:

-deux sur trois portent sur "le travail'...et la troisième, je pense, devrait amener des propos sur "l'emploi du temps"...et, donc,le travail.

-La forme interrogative n'appelle pas d'emblée le recours à des "auteurs"...mais plutôt à des opinions, des "idées personnelles."..sans fermer la porte à des réflexions plus"larges", historiques, politiques, anthropologiques, économiques, etc...

- pas moyen d'éviter de se demander "qu'est-ce que la philo?...ou de faire appel à une réponse déjà engrangée

-quelles "consignes" ou "indications" ont été données aux jurys , pour une cohérence d"examen des copies, et notation ?

Voyons si j'aurai un ou deux échos...intefrrogatifs ou assomptifs...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.