l'espace n'existe pas...

Dans mon combat quotidien pou et contre les mots, je rencontre celui-là... En est-il un de plus trivial, clair, de signification évidente? Surprise, sitôt qu'on réfléchit...
  • Nous avons, avec l'univers dont nous sommes un fragment, des relations très diverses. Comme tous les vivants, nous entrons en interactions multiples avec notre "environnement", les autres parties de l'univers avec lesquelles nous entretenons  des échanges de formes d'énergie (nous sommes faits d'énergie (e=mc2).
  • Nous pensons et parlons: activités proprement humaines. Et nous "mettons des mots"  sur tout ce avec quoi nous interagissons.
  • nous donnons le nom d'"espace" à l'une des "idées" qui nous servent à décrire l'univers. Nos sensations, perceptions, réactions, actions, pensées, nous les "codons" en langage. L'espace est l'une de nos catégories de langage...et , avec "le temps" et "l'énergie" forme une triade d'outils de pensée à partir de laquelle on peut rendre compte de toute pensée : sciences mathématiques, philosophies, technologies, idées, pratiques de tout ordre , inventions, créations, fabrications, usages, savoirs, compétences, sentiments, cette triade en est le référentiel.
  • l'espace "parle" de la réalité, il n'est une réalité qu'au travers d'une "formalisation" conventionnelle, arbitraire.
  • l'un des systèmes formalisateurs les plus présents chez tous les humains est celui de l'espace "à trois dimensions" référées à notre dépendance de la gravitation :haut/bas, loin/près, en "longueur-largeur-hauteur'.
  • ce système est le plus souvent opérationnalisé en "distances", surfaces", "volumes". C'est le langage de nos pratiques quotidiennes, de nos pensées. Il est associé à la "quatrièm dimension e, le "temps, qui s'adresse aux évolutions, avec la particularité d'être, pour nous, "à sens unique".
  • nos sciences ont découvert que l'espace-temps est apparu lors du "Big Bang" : cette formalisation conceptuelle de l'univers n'a pu être mise en doute , jusqu'à présent, par aucune pratique, observationnelle ou expérimentale..
  • notre formule , longtemps restée "tridimensionnelle" de l'espace, associée à l'idée de "distance" (mesurable) , est remise en question par des travaux mathématiques, techniques, scientifiques récents. On peut décrire , et opérer,  au moyen de l'idée d'un espace à nombre variable de "dimensions" (aujourd'hui, de une à onze..
  • l' espace, c'est donc un ensemble idéel descriptif et opérationnel: c'est du langage, pas "du réel". Ce qui ne change rien dans les pratiques..

Mais  il ne me semble pas inutile de consacrer  du temps à l'examen des relations entre pensées,,langage et pratiques. Nous versons souven dans l'oubli, l'erreur, l'illusion....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.