Dire que nous eûssions pu être intelligents...

Ce que nous pouvons savoir dans les "sciences humaines" de tout genre est pzarfois merveilleux, trop souvent affligeant.Quand nous déciderons nous à établir un diagnostic de notre état et de son évolution ? A imaginer les moyens de faire un peu moins mal...alors que nous réussissons à faire toujours plkus et mieux...mais en salopant...?

Nous , faber, socius, sapiens, loquens...biologiquement parlant, nous avons conquis notre planète...et un peu au-delà.

Nos savoirs, nos pouvoirs ,ne cessent d'augmenter ...et nous ne cessons de les utiliser toujours plus sottement.Sciences, techniques, arts produisent impétueusement ...et ,,plus impétueusement encore, les pratiques économiques, politiques, éthiques se dégradent.

Deux "clés" de cette évolution mortelle me semblent très visibles. Socius, nous avons érigé en but la vie individuelle de chacun d'entre nous, plus facile, agréable, longue, productive ...en y subordonnant les côtés sociaux impossibles à éliminer. Et nous avons préféré les dominations de groupes et d'individus aux associations hétérogènes sans hiérarchie Faber, nous avons multiplié les matériaux, objets, oeuvres originaux, beaux, puissants...en les utilisant de façon désastreuse pour beaucoup d'individus, dangereuses voire mortelles. Cela, écologiquement, économiquement, socialement, individuellement.

Le meurtre, la guerre, la trahison, le mensonge, sont des inventions humaines...même les animaux les plus proches de nous ne les pratiquent pas, se bornant à dominances et séductions.

Il y aurait tant à faire pour rectifier un peu nos conduites...et  les situations s'aggravent tellement et si vite, que les pronostics catastrophiquess deviennent de plus en plus difficiles à réfuter. Et chacun de nous, chacun de nos groupes de vie (famille, voisins, amis, équipes, cités, associations, compatriotes, etc...) souffre des mêmes maux.

Saurons-noys, à temps, devenir un peu moins sots et irresponsables?

Ce lieu d'échanges écrits montre chaque jour ce que je viens d'écrire :est-il possible d'en douter?. Et pourtant, ici et là  des personnes, des groupes humains sont en "contre-courants" courageux, ingénieux, créatifs ...

A chacun et à tous d'assumer!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.