Gilles Ivain
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 nov. 2014

Gilles Ivain
Abonné·e de Mediapart

Mort du poète Bernard Heidsieck

Gilles Ivain
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bernard Heidsieck est décédé samedi 22 Novembre 2014.

C'est une infinie tristesse.

Bernard Heidsieck a été sans doute l'un des poètes majeurs du XXème siècle. Dans les années 50 où la poésie était morose, et triste, il décide avec d'autres d'expérimenter une poésie debout, une poésie qui sort de la page, une poésie en quelque sorte performée même si ce terme, lui, l'a toujours refusé.

Avec Henri Chopin, François Dufrêne, Brion Gysin ou Gil J Wolman, il a fait parti des pionniers de la poésie qu'on nommera "sonore". Bien sûr historiquement, les DADA, Ball et Schwitters, ou bien encore Antonin Artaud avaient amorcé ce dépassement. La poésie sonore, c'est une poésie en acte, permise entre autre comme une certaine frange de l'expérimentation musicale par l'arrivée des bandes magnétiques puis des revox. Il y aura du côté de la musique, la musique sérielle, concrète, les expérimentations du GRM et du côté de la poésie, la poésie sonore, en action.

Je ne sais pas bien quoi dire de l'oeuvre immense de Bernard Heidsieck, c'est compliqué, sans doute est-elle confidentielle pour beaucoup et pour autant cette "poésie debout", cette "poésie en action" est considérable.

Bernard Heidsieck a fait sortir la poésie, le texte de la page, à nouveau me direz-vous, la France a une tradition. Pourtant il y a toujours eu dans l'oeuvre d'Heidsieck une justesse rare. Un texte sur des souffles, des voix qui s'entrechoquent, la simplicité d'un acte bancaire ou d'une situation quotidienne. C'est difficile de mesurer l'impact aujourd'hui de Bernard Heidsieck sur toute une génération.

Il y a aussi dans cette oeuvre la force d'écrire à partir d'une langue réaliste. Des formules simples qui deviennent le monde entier. Une écriture à partir de lettres, de sonorités dans les séries Poèmes-Partitions. Une écriture par accumulation, dans la justesse d'une description de notre quotidien contemporain, sans pathos. Une poésie intense. Toujours, avec ce soucis d'une poésie dans l'espace, tourbillonnant dans l'espace. Une écriture plastique aussi, sur la page, qu'il a longtemps gardé pour lui à côté de sa machine à écrire.

Il y a dans l'oeuvre d'Heidsieck une force rare sur laquelle je ne vais pas m'étendre. Aujourd'hui il y a la tristesse. Je pense néanmoins à "Vaduz", aux "Poèmes-Partitions" et aux "Biopsies". Cela il faudra le revoir, l'écouter à nouveau ou le redécouvrir. Mais cette justesse de Poésie était si rare…

Sans doute aujourd'hui particulièrement, quand je pense à Bernard Heidsieck je vois Christophe Tarkos, lui aussi décédé, mais je vois aussi Anne-James Chaton, Charles Pennequin, Arnaud Labelle-Rojoux, Jakob Gautel, Jaap Blonk, Jean-Pierre Bobillot et tant d'autres. Aujourd'hui, je pense à eux, surtout.
Une très belle exposition lui avait été consacré en 2011 à la Villa Arson à Nice.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un comité de l’ONU défend Assa Traoré face à des syndicats policiers
La sœur d’Adama Traoré a été la cible de messages virulents de la part de syndicats de policiers après avoir été auditionnée par le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations unies. Ce dernier demande au gouvernement d’ouvrir des procédures, si nécessaire pénales, contre les auteurs.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Ce que révèle l’enquête, classée sans suite, visant le chanteur de No One Is Innocent
Mediapart a consulté la procédure judiciaire visant Marc Gulbenkian, figure du rock français, accusé d’agression sexuelle par l’une de ses proches. Alors que la plainte a été classée le 2 novembre, l’avocate de la victime, qui s’appuie sur un enregistrement versé au dossier, dénonce une « hérésie » et annonce un recours.
par Donatien Huet
Journal
Des logements « vite et pas cher » : l’immense défi marseillais
Le premier Conseil national de la refondation (CNR) délocalisé et dédié au logement s’est tenu à Marseille. La deuxième ville de France, où les prix s’envolent avec une gentrification accélérée de certains quartiers, compte aussi une trentaine de bidonvilles. Le chantier du logement digne reste immense.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Paris 2024 : cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Merci pour ceux qui ont faim
Aujourd'hui, samedi, je me rends au centre commercial pour quelques courses. Il est dix heures, et celui-ci est déjà plein de monde : des jeunes gens surtout, des filles entrant, sortant des boutiques de mode, quelques-unes les bras chargés de sacs.
par cléa latert
Billet de blog
« Économiser ils disent ? Je le faisais déjà ! »
Cette mère, dont j'accompagne un des enfants en tant qu'éduc’, laisse ostensiblement tomber ses bras. Elle n’en peut plus : le col roulé, les astuces du gouvernement pour économiser l'énergie, c'est une gifle pour elle. « Des trucs auxquels ils ne penseraient pas, de la débrouille pour économiser des centimes, je suis une pro de la pauvreté ! Face à des pros de l'entourloupe...»
par Mouais, le journal dubitatif
Billet de blog
Péripéties ferroviaires en territoire enclavé
Destination France Déchéance, ou Manifeste sur un service public en érosion. Il s'agit dans ce court billet de faire un parallèle entre le discours de la Région Occitanie, celui de vouloir désenclaver des territoires ruraux, comme le Gers, et la réalité que vivent, voire subissent, les usagers du réseau ferroviaire au quotidien.
par camilleromeo28
Billet de blog
Y-a-t 'il encore un cran à la ceinture ?
Elle vide le contenu de son sac sur toute la longueur du tapis roulant de la caisse, réfléchit, trie ses achats, en fait quatre parties bien séparées, un petit tas de denrées alimentaires, un livre, un vêtement. Elle montre un billet de 20 euros à la caissière et lui parle. « Tiens » me dis-je, elle a bien compris la leçon du Maître : « Finie l'abondance ».
par dave.tonio