Silvagni
Abonné·e de Mediapart

78 Billets

1 Éditions

Billet de blog 24 mars 2011

MEDIAPART: Plick, Plock - et Troll!

Silvagni
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Oui je sais bien, Plick et Plock ça fait un rien vieux con, pire que le sapeur Camembert et les Voyages de la famille Fenouillard, et ceux qui souviennent d'avoir trouvé les albums de ces deux gnomes dans la bibliothèque de leurs parents ne doivent pas être bien nombreux.

N'empêche, Plick et Plock sont revenus à la mode qui trotte sur internet et sont tous les jours un peu plus d'actualité. Si le dessinateur Christophe revenait du début du siècle dernier, il serait bien étonné de ce succès posthume.

C'est que Plick et Plock n'ont jamais autant sévi par leurs innombrables et incessantes malices que sur internet en général, sur les forums et mailing-lists en particulier, et sur le club de Médiapart de plus en plus fortement depuis quelques temps.

Certes, ils se cachent sous leur nouveau déguisement de trolls, et toujours sous pseudo, si bien qu'ils s'imaginent qu'on ne les a pas reconnus ...mais chacun repère aussitôt leur capacité de nuisance et cette forme supposée atténuée de méchanceté que l'on nomme "malice" laquelle vient de Malin, qui désigne le diable! Mais bien entendu, pas un mauvais diable, non, mais un bon petit diable, version tchache ou chat, où les horreurs insultes et méchancetises diverses et avariées que ces anonymes balancent à la louche sont là, disent-ils, juste pour donner un peu de vie hein, simple histoire de causer, voila, de participer en somme, d'être drôles bien sûr - car ils se savent plein d'esprit les petits bougres - et surtout pas pour nuire, hein, ah ça non alors...

Cela dit, n'accablons pas Médiapart: puisque Plick et Plock sont sur internet depuis un siècle avant même que le web soit inventé, on ne va pas reprocher à la belle équipe d'Edwy Plenel d'être en quoique ce soit responsable de la prolifération trollesque qui caractérise désormais ce malheureux club, où les innombrables commentaires ajoutés bout à bout n'ont pas seulement un effet désastreux sur le niveau des contributions: il fait aussi tellement de boucan et prend tant de place dans les commentaires que cela finit par étouffer tous les autres articles, au point que l'on finirait par se demander s'ils n'auraient pas partie liée avec leurs cibles préférées?

Si ça continue, il faudra chanter "trollez-moi trollez-moi" avec une plume quelque part pour espérer qu'un billet quelconque survive ne serait-ce qu'une petite heure sur le tracker.

Ce serait marrant, d'ailleurs, et vu la façon dont la technique évolue et la prochaine sortie de billets sonores, on peut espérer que se forme bientôt ici une sorte de star academy sponsorisée par Plick et Plock aussi relevée musicalement que leurs incessantes sornettes sont spirituelles.

Sauf que, depuis quelques temps, la situation empire et finit par nuire très directement à l'intérêt de lire et parfois de tenter de publier un billet de blog sur Médiapart. Les jeux de ping-pong des Plick et Plock de service rendent les commentaires illisibles parce que la liste est si longue et si fastidieuse à parcourir qu'on abandonne, et finalement qu'on va voir ailleurs.

Il serait temps que de vrais choix éditoriaux soient assumés sur ce Club: non pas une quelconque modération ( puisque de modération il n'y a pas, me dit-on) mais tout simplement en interdisant une bonne fois pour toutes les pseudos et autres blazes bien commodes derrière lesquels se cachent ces courageux pas téméraires qui deviennent de plus en plus envahissants.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
La condition raciale made in USA
William Edward Burghardt Du Bois, alias WEB Du Bois, demeure soixante ans après sa mort l’une des figures afro-américaines majeures du combat pour l’émancipation. Magali Bessone et Matthieu Renault nous le font mieux connaître avec leur livre « WEB du Bois. Double conscience et condition raciale » aux Editions Amsterdam.
par Christophe PATILLON
Billet de blog
Attaques racistes : l'impossible défense de Pap Ndiaye
L'extrême droite et la droite extrême ont eu le réflexe pavlovien attendu après la nomination de M. Pap Ndiaye au gouvernement. La réponse de la Première ministre est loin d'être satisfaisante. Voici pourquoi.
par Jean-Claude Bourdin
Billet de blog
Racisme systémique
Parler de « racisme systémique » c’est reconnaître que le racisme n’est pas uniquement le fait d’actes individuels, pris isolément. Non seulement le racisme n’est pas un fait exceptionnel mais quotidien, ordinaire : systématique, donc. Une définition proposée par Nadia Yala Kisukidi.
par Abécédaire des savoirs critiques
Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz