Gilles POULET
Retraité de la restauration
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 mars 2015

Manoeuvres de printemps et drôles de bourgeons

Gilles POULET
Retraité de la restauration
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Manœuvres de printemps et drôles de bourgeons.

Aujourd'hui scruter l'environnement laïque c'est constater qu'il est en danger, victime des offensives de plus en plus décomplexées menées par presque tous les acteurs politiques de ce pays, pourtant censé laïque et républicain, qui semblent avoir changés de paradigme pour s'en prendre aux fondements même de nos principes plus que centenaires.

J'ai parlé ailleurs de reddition en rase campagne et, si quelques amis ont trouvé l'expression exagérée, je la maintiens cependant. Comment en effet interpréter les positions du pouvoir et du parti qui le soutient au vu des accommodements bien déraisonnables, ce me semble, vers lesquels ils tendent au mépris de la structure constitutionnelle laïque qui fonde notre république et de sa loi de 1905, dite de séparation, qui en organise l'expression et l'exercice.

Inventaire tiré du document PS de monsieur Dutheil :

  • création d'une instance de dialogue avec les représentants de l'islam de France. Installation en somme d'une sorte de « CRIF » musulman et vrai retour d'un bonapartisme concordataire, bien éloigné des idées républicaines d'égalité de tous devant la loi et d'évitement des communautarismes facteurs de discordes et d'espaces de droit particulier, vrai déni d'universalité des droits de l'Homme.

  • Renforcer la formation, en France, des imams et aumôniers musulmans, où l'on voit l’État se mêler de théologie en violation manifeste de sa neutralité proclamée. A quand des écoles de formation des prêtres de Dionysos ou des prêtres raëliens ?

  • favoriser l'édification de nouveaux lieux de culte. Favoriser comment ? Si ce n'est par les acrobaties habituelles sur les financements, les baux emphytéotiques et autre dons en nature (terrains, bâtiments etc.). Violation de l'article 2 de la loi de 1905 puisqu'une telle politique compte pour négligeable « l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion ». De plus, ce type de comportement porte en germe, outre l'obsolescence à termes de l'article 2, l'instauration dans notre pays de systèmes communautaristes (voir plus haut).

  • développement de l'enseignement privé confessionnel musulman. La bonne aubaine pour le secteur scolaire du privé confessionnel qui déjà prospère sur le phénomène de l'évitement scolaire engendré par la mauvaise image des zones d'éducation prioritaires. Qui ne perçoit le danger d'une telle évolution qui livrera de jeunes cerveaux, à l'âge où le recul critique est presque inexistant, à des structures empressées de former et formater des croyant dévoués à la cause plus que des citoyens lucides, instruits et bienveillants ?

Il faut dire que les « bonnes fées » qui se penchent depuis des lustres sur notre laïcité tel l'Observatoire de la Laïcité de JL Bianco n'ont guère la fibre laïque, tant s'en faut. Un exemple tiré de l’avis de cet Aréopage, du 13 janvier 2015, qui en substance appelle au soutien à la création d’établissements privés de théologie musulmane et de formation à l’islamologie. Explications de M. Cadène, son rapporteur : « il s’agit d’accompagner ( comment ?) des établissements privés dans leur organisation pour élaborer des diplômes qui soient reconnus par l’État  ». Il faut mesurer ici la dérive en marche . Quand on vous parle de reddition en rase campagne !

Autre chose. La Gazette des Communes nous apprend que la ministre de la fonction publique, Marylise Lebranchu, a expliqué à Lyon, devant les syndicats de fonctionnaires, qu’elle était convaincue du besoin « d’un texte qui redise aux citoyens que la République Française est accompagnée par ses fonctionnaires qui sont porteurs de valeurs. On a considéré ces grands principes comme acquis et définitifs, nous voyons que ce n’est pas le cas ». (Constat on ne peut plus lucide NDLA).Dans son discours, la ministre a promis que cette loi s’attacherait à « redonner du sens à l’exercice des missions de service public et à restaurer la confiance entre les citoyens et leurs administrations». Pour y parvenir, elle propose de former dès la rentrée prochaine l’ensemble des élèves des IRA (Instituts régionaux d’administration) à la laïcité, selon un programme construit par l’IRA de Lyon, en collaboration avec l’Université Lyon 3, l’Université Catholique et l’Institut Français de civilisation musulmane et qui est dispensé depuis septembre à Lyon. On notera que cette formation a été conçue en collaboration avec deux religions ! On est en droit de se poser la question de la distance pédagogique que cela sous-entend. C'est un peu confier la rédaction du règlement intérieur du poulailler à sire Renart. Gageons qu'il se trouvera des fonctionnaires pour nous éclairer là-dessus après qu'ils aient participé à un cycle de cette formation. Attendons donc sereinement.

Ce qui me révolte est que les forces au pouvoir, qui se disent héritières de Jaurès, étaient jusqu'à ce jour plutôt enclines à défendre la laïcité, son école, et plus généralement, les dispositions de la la loi du 9/12/1905 pourtant déjà bien affaiblies au cours des temps, des aléas politiques et des offensives des cléricaux. Pourquoi cèdent-elles aussi facilement ? Par pragmatisme ou par lâcheté ? Ne serait-ce pas plutôt parce que ce qui a permis la situation actuelle est le fruit de 40 ans de renoncements et de politique libérale oublieuse des faibles et des exclus du progrès, oublieuse du bien être de populations entières confinées (ghettoïsées concède le premier ministre) en des lieux sans travail, sans avenir, sans moyens... Croient-elles s'en tirer avec ces fameux accommodements « raisonnables » qui échouent au Canada et favorisent l'installation d'un communautarisme revendicateur, vrai danger tant pour la liberté que pour l'égalité, sans parler de la fraternité. Qu'ils continuent dans cette voie et la nature même de la République en sera changée, nous sommes guettés par des structures à l’anglo-saxonne. Certains peuvent s'en réjouir, je ne suis pas de ceux-là.

Qu'on ne s'y trompe pas, ce qui se passe en ce moment qui voit l'union sacrée des religieux par delà leur exclusions réciproques, est redoutable : toute concession foulant le principe de laïcité accordée à celui-ci profite nécessairement à celui-là. Il nous faut donc résister, dénoncer et rappeler aux hommes politiques que la démocratie représentative ne les rend pas propriétaires de leur sièges et qu'ils doivent rendre compte de leur action. Sur ce sujet, en bon hérétique, je rêve de destitution en cours de mandat de celui qui a failli à ses obligations ou menti éhontément... mais personne n'est obligé de partager mon rêve.

Gilles Poulet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique du Nord
Dans le Wyoming, qui sauvera Liz Cheney, la républicaine anti-Trump ?
S’enfoncer dans les délires de Donald Trump ou reconduire son opposante numéro 1 au sein de son parti ? Une certaine idée de la démocratie américaine se joue mardi 16 août dans les primaires républicaines de l’« État des cow-boys ».
par Alexis Buisson
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — Écologie
Ne pas perdre une goutte d’eau, le combat de Lyon et de sa région
Dans le département du Rhône, parmi les plus touchés par les canicules, retenir et économiser l’eau devient urgent. La bataille se joue mètre cube après mètre cube, de la déconnexion des réseaux d’assainissement à la rénovation des trottoirs, de l’arrosage des jardins aux prélèvements par les gros industriels.
par Mathieu Périsse (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat