c'est moi où bien?

Alors voila, on y est!Tous les candidats sont enfin connus, il reste cependant encore à savoir quand M Morin se ralliera à la candidature du président sortant et on y sera complétement...sauf si Mde Le Pen n'arrive pas à avoir ses signatures, mais c'est un autre probléme.

Les Français auront du supporter une danse des médias abreuvés par l'entourage du président qui aura duré plus d'une semaine oú TOUS les médias reprenaient en choeurs une info "exclusive" livrée par tel oú tel de ceux ci et certifiant que cette fois on y était, le président allait se présenté.Je n'arrive pas à comprendre o´u était l'information ces derniers jours, n'était ce pas simplement une simple répétition d'un communiqué de presse donné ça et la, pour que chacun se sente valorisé et qu'il puisse, sans jamais l'analyser le répeter à l'envie..Combien de journeaux télévisé, radiophoniques se sont ouverts ces derniers joyrs avec le même titre, en gros ça donnait ça: "NS annaoncera sa candidature sur TF 1 et ensuite se rendra à son premier meeting..." et avant c'était "ira, ira pas? La réponse approche..", comme si, la France était suspendue à la parole divine de son président sortant.Aucune analyse, rien, c'est terribel, et pourquoi tourner en rond etdans le vide cette "exclusivité"?Pourquoi penser que la déclaration du président sortant était l'EVENEMENT médiatique qui au final c'est révélé ètre une triste mise en scéne qui aura accouché d'un homme, habillé en noir qui est venu dire combien il était content de retourner à la rencontre de ceux qu'il a comletement oublié l'existence pendant 5 ans, les français.

Le même jour mais le matin, l'invité de France Interr était M Raffarin, et celui-ci, pendant toute son intervention, est venu expliquer ce qu'allait être la stratégie de campagne du président sortant...et voila on est reparti, l'entourage du PS écrit les nouvelles et les médias les ressortent en boucle, histoire de bien formater les cerveaux de ceux qui osent encore s'interrsseer à l'information.

Tout cela pour dire qu'aujourd'hui et durant toute cette campagne, il faudra s'armer de lucidité, ne plus supporter cette information déformée, non analysée, servi sans aucun filtre, sans aucun recul, comme si, les journalistes au final n'étaient que des marionette entre les mains de ventriloques. Il est grand temps que l'information soit contrebalancée par des analyses critiques, de tous les bords et que l'on arrÊte avec ces élements de languages, ces stratégie de clivage pour mieux se recentrer au final...bref, arretez Medames Messieurs de vous tirer une balle dans le pied car fianlemnt que va t il se passer?On va simplement écouter de la musique, éteindre les radios, se contenter d'un gratuit pour avoir "l'info"et rechercher des blogs sur le net qui seront publié sans arriére pensées et avec la seule volonté d'analyser des faits, et les journalistes disparaitrons et le pouvoir pourra formater des citoyens qui se croyants "sur informés" n'auront au final plus aucune prise sur leurs décisions et la démocratie sera conjuguée au passé.

Aller, soutenons une info analysée et continuons à être vigilants.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.