En quelques jours, la pieuvre Goldman Sachs et le groupe Bilderberg ont pris les manettes de la gouvernance européenne

Qui Sont Les BILDERBERG © Giovanni Mannelli
Qui Sont Les BILDERBERG © Giovanni Mannelli

eurozone-graphic.jpg

Gouvernement par le Groupe Bilderberg © QT

 

 

En quelques jours, les hommes de Goldman Sachs, membres du groupe Bilderberg ont pris d'office, les manettes de la gouvernance européenne, sans aucune élection démocratique.

Quand la banque Goldman Sachs est, l'une des responsable majeure de la crise de 2008.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Goldman_Sachs

Dans la deuxième partie de l'année 2007, Goldman Sachs est l'une des seules entreprises dans le domaine financier à ne pas avoir perdu d'argent en anticipant la crise des subprimes10. En 2008, Goldman Sachs compte environ 30 000 employés7. La même année, le groupe bancaire annonce un bénéfice en baisse de 70 %.

Le 21 septembre 2008, en raison des pertes considérables subies par leurs implications dans la crise des subprimes, le groupe demande et reçoit l’approbation de la Réserve Fédérale (Fed) pour un changement de statut : de banque d’investissement (investment bank) elle devient la quatrième holding company du pays11. Le groupe peut alors bénéficier des nouvelles liquidités de la Réserve Fédérale débloquées par le plan Paulson12. Puisque Henry Paulson est un ancien président et directeur de la banque Goldman Sachs, des critiques soulèvent qu'il y a un possible conflit d’intérêts[réf. souhaitée]. Ce sauvetage semble ne pas être sans contreparties : le capital de Goldman Sachs change de mains. Ainsi, Warren Buffett entre officiellement dans le capital de la banque en injectant 5 milliards de dollars.

Goldman Sachs a reçu, à l'automne 2008, près de 13 milliards de dollars que lui devait American International Group, qui lui-même a été renfloué par la Fed13.

En juillet 2009, le magazine américain Rolling Stone publie un article de l'écrivain politique Matt Taibbi où ce dernier accuse Goldman Sachs d'avoir provoqué la plupart des « manipulations de marché » ou bulles, lors de ces 80 dernières années14.

En février 2010, le New York Times affirme que GS porte une responsabilité directe dans l'agravation de la crise de la dette publique grecque. Elle aurait aidé le gouvernement grec à camoufler sa dette grâce à des outils financiers qui lui auraient permis de dissimuler ses transactions tout en renflouant ses comptes avec l'aide d'autres banques américaines. Goldman Sachs en aurait tiré 300 millions de dollars de bénéfices15

En avril 2010, la Securities and Exchange Commission poursuit Goldman Sachs et Fabrice Tourre, un de ses vice-présidents, pour fraude dans les événements entourant la crise des subprimes, « une affaire qui pourrait avoir coûté plus d'un milliard de dollars aux investisseurs »16,10. Le 15 juillet 2010, la société a décidé de verser 550 millions USD pour mettre fin à la poursuite17.

En mai 2010, le Département de la Justice des États-Unis « a ouvert une enquête pénale sur Goldman Sachs au sujet de vente de titres adossés à des crédits hypothécaires à risque »18.

Le 30 août 2010, Axa cesse d'être le premier actionnaire de Goldman Sachs.

Le 2 septembre 2011, le gouvernement des États-Unis entame des poursuites judiciaires contre Goldman Sachs pour son rôle dans la crise des subprimes19.

En octobre 2011, La Tribune publie un article dans lequelle elle soupçonne Goldman Sachs ainsi que d'autres gros acteurs du marché des matières premières de créer artificiellement, avec la complicité du London Metal Exchange, une pénurie de zinc et d'aluminium et ainsi spéculer à la hausse sur les cours20.

En novembre 2011, la crise de la dette grecque en Europe nécessite plusieurs remaniements dans les gouvernements. En Grèce, le premier ministre Geórgios Papandréou est remplacé par Loukás Papadímos, ayant travaillé à Goldman Sachs21. En Italie, le Cavaliere est remplacé par Mario Monti, ayant aussi travaillé à Goldman Sachs21. Mario Draghi, vice-président de la branche européenne de la banque d'affaires américaine Goldman Sachs de 2002 à 2005, succède à Jean-Claude Trichet le 1er novembre 2011 à la présidence de la Banque centrale européenne (BCE).

 

Goldman Sachs est subdivisée en trois branches principales : une Banque d'Investissement, une Banque de Capitaux et d'Echange, une Société de Gestion d'Acquis et d'Assurance.

De 8,2 milliards de dollars en 2005, le revenu net avant impôt de la banque est passé à 19,8 milliards en 2009. Les opérations de trading représentent 75 % des 45 milliards de dollars de revenus de Goldman Sachs en 2009. Selon Lloyd Blankfein, Goldman Sachs est un Market maker qui réalise 10 à 15 % de ses activités pour son propre compte22.

En raison des mauvais résultats attendus en 2011, la Banque veut réduire ses frais de fonctionnement en réduisant la taille des tasses de café lors des pauses32.

 

Dragui, Papademos, Monti et ... Goldman Sachs © euronews (en français)

 

 

 

En quelques jours, Nicolas Sarkzoy et son bras armé François Fillon, ont imposé d'office, de nouvelles mesures de rigueur, comme un 4eme jour de carence pour les arrêts maladie, quand il a maintenu le bouclier fiscal après la crise mondiale financière de 2008, maintenu son salaire augmenté de 170%,ou le train de vie de l'Elysée s'élevant à 131 millions d'euros par an....

 

 

 

 

 

 

Véritable Histoire des BILDERBERGERS (LA)

http://www.amazon.fr/V%C3%A9ritable-Histoire-BILDERBERGERS-ESTULIN-Daniel/dp/2951834594

ESTULIN Daniel (Auteur)

Explorant un monde d'intrigues et de menées secrètes, Daniel Estulin dénonce aujourd'hui ce que nul n'avait pu rapporter jusque-là : depuis ses débuts en 1954 à l'hôtel Bilderberg, dans la petite ville hollandaise d Oosterbeek, le Bilderberg Group a chaque année tenu une réunion, où l'élite politique européenne et américaine se retrouve avec les plus riches PDG de la planète, pour discuter de l'avenir économique et politique de l'humanité. Bien que présentes, les principales figures de la presse internationale n'ont jamais été autorisées à rapporter les discussions et conclusions de cet organisme qui, comme le montre l'auteur, ont des répercussions considérables et le mot est faible sur les citoyens du monde. Usant de méthodes dignes d'espions de la guerre froide, et parfois même au péril de sa propre vie, Daniel Estulin est parvenu à apprendre ce qui se disait derrières les portes closes d opulents hôtels. Il le rapporte pour la première fois dans cet ouvrage, qui est déjà un immense succès de librairie dans le monde entier.

 

Biographie de l'auteur

D'origine russe, ayant vécu au Canada, et aujourd'hui installé en Espagne, Daniel Estulin est un journaliste d'investigation plusieurs fois récompensé, qui enquête sur le BILDERBERG GROUP depuis plus de 15 années. Il est l'auteur de la version espagnole de ce livre, La Verdadera Histoire del Club Bilderberg (2005), Un Best-Seller en Espagne, où il en est à sa 18è réimpression ! L'ouvrage est d autre part un succès international : traduit en 42 langues, 2 millions d'exemplaires en ont aujourd'hui été vendus dans plus de 60 pays...

 


Conférence de presse sur le Groupe Bilderberg - 3sur3 © jackyshow38

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.