La dernière victime de l'avocat Yann STREIFF sort de l'ombre : Affaire HIRIGOYEN

"Petite affaire BETTENCOURT" ou la longue bataille judiciaire menée par l'une des nombreuses victimes de l'avocat Yann STREIFF. Nicole HIRIGOYEN sort de l'ombre après plus de deux années de procédure, enfermée dans les lenteurs de la justice. Au travers de ce reportage elle évoque les insurmontables difficultés du justiciable pour obtenir réparation et la reconnaissance de ses droits fondamentaux.

Lien Vidéo :  https://youtu.be/aP9qxBHBM3U   

 

L'affaire démarre en 2011.

C'est dans un contexte d'épreuves et d'isolement particulièrement douloureux que Nicole HIRIGOYEN voit sa vie basculer.

Anéantie par les décès successifs de son époux, puis de sa soeur disparue en mer dans des circonstances tragiques, tandis que sa mère était diagnostiquée Alzheimer un an plus tôt, Nicole sombre dans une dépression d'intensité sévère.

En souffrance extrême, elle tente à plusieurs reprises de mettre fin à ses jours, multipliant hospitalisations et problèmes de santé.

C'est dans ces circonstance que Nicole HIRIGOYEN a recours aux services de l'avocat Yann STREIFF pour l'aider à gérer la succession et les dossiers laissés par son époux.

Le reporter Karl se rend en Bretagne pour rencontrer Nicole et tenter d'en connaître d'avantage sur une affaire qui fait couler beaucoup d'encre.

 : https://youtu.be/aP9qxBHBM3U

L'avocat Yann Streiff exerce toujours sur l'une des plus grandes avenues de Paris en dépit des nombreuses affaires et plaintes dont il fait l'objet depuis plusieurs années, au disciplinaire comme au pénal :

: deux condamnations dans le cadre du disciplinaires en 2015 puis en 2016 : suspension d'exercice pour 3 ans dans l'affaire Hirigoyen (appel conjoint du Bâtonnier et du Parquet de Paris pour insuffisance de la peine), radiation du Barreau dans l'affaire Vasarely : de renvois en renvois, Monsieur Streiff semble bénéficier d'une étonnante mansuétude, la demande de suspension provisoire dans un tel contexte ayant été rejetée par la formation restreinte du Conseil de l'ordre des avocats.  La plainte au pénal déposée en octobre 2015 par Nicole Hirigoyen pour abus de faiblesse, abus de confiance et escroquerie n'a donné lieu, à ce jour, à aucune condamnation.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.