Il faut appeler un chat, un chat, et le Front national, un parti d'extrême-droite

Face au Front national, que la puissante et imagée langue française fasse le job !

1)      se jeter dans la gueule du loup

Marine Le Pen prête toutes les vertus au retour au franc. Mais pour quels effets sur la dette, les taux d’intérêt, l’inflation ? Silence et amateurisme. En réalité, le franc-Le Pen, c’est notre épargne brisée à cause de l’hyperinflation, notre économie broyée avec la fuite des capitaux, notre souveraineté bradée face aux marchés financiers. L'économie lepéniste, c'est une économie de la roulette russe.

 2)    muette comme une carpe

Concernant l’accord obtenu lors de la Conférence de Paris de décembre 2015 sur le climat, Marine Le Pen a dit qu’il était "bancal et inexploitable". Mais comment compte-elle lutter contre le réchauffement climatique qui met en péril l'humanité ? 

 3)    une mémoire de poisson rouge

Jean-Marie Le Pen a été exclu du FN en 2015. Marine Le Pen a-t-elle oublié les années où elle était aux côtés d’un homme condamné – notamment – pour « antisémitisme insidieux » (1986), « oublis de plus-value boursière et sous-estimation de loyer » (1995), « complicité d'apologie de crimes de guerre et contestation de crime contre l'humanité » (2008) ?

 4)    drôles de zèbres

Au Front national, on promet d’« éradiquer le terrorisme ». Et pourtant. Marine Le Pen a été contre le PNR européen (le registre européen des données des passagers aériens), contre toutes les lois anti-terroristes votées depuis 2012, contre l’interdiction des sites qui appellent et provoquent le terrorisme, contre la loi Renseignement de 2015 - les députés Collard et Maréchal Le Pen s'y sont opposés.

 5)    le miroir aux alouettes

Marine Le Pen veut que la France quitte l’Union européenne, en six mois. Mais plus de huit mois après le vote du Brexit, les Britanniques sont toujours dans l’UE et ont les pires difficultés pour préciser comment ils vont en sortir. Quelle est sa formule magique ?

 6)    franche comme un âne qui recule

Marine Le Pen défend la « priorité nationale » : mais depuis 2012, les parlementaires lepénistes n’ont jamais déposé d’amendements ou de propositions de loi pour discuter au Parlement la dite « priorité nationale. Des doutes sur la faisabilité ?

 7)    il y a anguille sous roche !

Le compte pénibilité, créé par la gauche, permet la conversion de la pénibilité en trimestres de formation, retraite anticipée ou temps partiel. En 2016, les parlementaires FN ont déposé des amendements pour le supprimer… avant que l’on apprenne que c’était une erreur. Cherchez l’erreur, effectivement.

 8)   noyer le poisson

Le Front national évoque, dans son programme pour 2017, 60 milliards d’euros d’économies, que ce soit sur l’Union européenne, la Sécurité sociale ou la délinquance. Mais concrètement, ça donne quoi ?

 9)    la tête de linotte

Marine Le Pen se dit féministe. Pourtant les députés FN ont notamment voté contre la loi relative au harcèlement sexuel (2012) et la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes (2014). Marion Maréchal Le-Pen en 2015 voulait « supprimer les subventions aux associations politisées, dont les plannings familiaux ».

 10) ils adorent le veau d’or

Financement des campagnes électorales de 2012, emprunts russes, assistants parlementaires d’eurodéputés FN, patrimoine de Jean-Marie et Marine Le Pen... le FN fait l’objet de plusieurs enquêtes judiciaires. Faites ce que je dis…

 11) une vraie langue de vipère

On sait comment Marine Le Pen instrumentalise la question de l’immigration. Jusqu’à procéder à des analogies odieuses : les attentats du 13 novembre 2015  « signent la fin du cycle d’immigration laxiste et d’intégration minimaliste » (1er mai 2016). Marine Le Pen, la vénéneuse.

 12)  elle sort de l’œuf

Marine Le Pen n’a jamais exercé de responsabilités gouvernementales. Elle n’a jamais dirigé une mairie, un département ou une région. Elle n’a jamais créé d’entreprise. Comment peut-elle prétendre aux plus hautes responsabilités ?

 13)    faire l’autruche

Le Front national souhaite une « Contribution Sociale sur les Importations de 3 %». Mais ne dit rien sur les rétorsions commerciales que subiraient les produits français en représailles ! 6 millions de Français travaillent pourtant dans des entreprises liées à l’export. Autant d’emplois menacés par une arrivée de Marine Le Pen au pouvoir.

 14)    Nus comme des vers

On juge aussi un responsable politique à la qualité de son entourage. Au sein du Front national, où sont les responsables capables d’assurer les plus hautes responsabilités de l’appareil d’Etat - préfet-es, directeur-rices de cabinet ministériels, ambassadeurs ou consuls, directeurs des services de renseignement, PdG de grandes entreprises publiques, Officiers généraux, etc. ?

 

Le Front national prend les Français pour des pigeons

Il désigne des boucs-émissaires pour tromper les Français.

Il masque son incompétence derrière de faux projets.

Il faut appeler un chat un chat : Le Front national est un parti d’extrême-droite, xénophobe et démagogue.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.